Asie centrale

Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Tadjikistan et Turkménistan

Film mongol ‘Le Mariage de Tuya’

par | 20/09/2007

Au coeur de la Mongolie chinoise, Tuya se bat pour faire vivre ses enfants et son premier mari blessé suite à un accident. Afin de résoudre ses problèmes, elle décide de divorcer et de trouver un nouveau mari. A la seule condition que celui-ci accepte de supporter toute sa famille, y compris son premier époux.

Suprême récompense

Le mariage de Tuya a été récompensé par l’Ours d’or au Festival du film de Berlin en 2007. Une récompense qui vient légitimer selon le réalisateur sa démarche artistique et le conforte dans ses choix. Il explique : « ce prix me conforte dans l’orientation et le choix que j’ai fait pour mes films. Il m’encourage à tourner davantage. Bien que j’ai déjà des propositions très bien financées et que je jouisse de conditions de tournage meilleures que celles de beaucoup de jeunes réalisateurs chinois, je tiens à conserver mon orientation. C’est-à-dire, parler des conditions réelles de la vie. Je consacrerai tous mes efforts à décrire l’existence des chinois à travers le cinéma. Ceci pour deux raisons. Tout d’abord, ce sujet m’intéresse et j’en ai la possibilité. Ensuite, dans le cinéma chinois qui est excessivement axé sur le matérialisme, ce genre de film est trop rare ».

– Réalisé par Wang Quan’an
– Avec Yu Nan, Bater, Sen’ge
– Durée : 1h 32min.
– Année de production : 2006
– Titre original : Tuya de hun shi

La fin d’une culture et d’un monde ?

Mariage_tuya1.jpgLa parole au réalisateur : « ma mère est née en Mongolie intérieure, tout près de là où nous avons tourné le film. C’est pourquoi j’aime tellement les Mongols, leur vie et leur musique. Lorsque j’ai entendu que de violentes expansions industrielles avaient encore plus asséché le pâturage et que les administrateurs locaux forçaient les bergers à quitter leurs terres natales, j’ai décidé de faire un film qui laisserait une trace de leur mode de vie, avant que tout cela ne disparaisse pour toujours. » Et d’ajouter : « priver les Mongols de leur vie de berger signifie la disparition imminente de la culture mongole. Je le déplore. L’endroit où s’est déroulé le tournage connaît actuellement cette mutation. »

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merv

Merv

La ville de Merv, capitale des Seidjoukides aux XI-XIIème siècle, époque de son épanouissement, était connue déjà au milieu du premier millénaire avant notre ère. L'oasis était une étroite bande de verdure étirée le long du Mourgab, un fleuve qui se perd dans les...

Infection pulmonaire – Coronavirus Covid-19

Infection pulmonaire – Coronavirus Covid-19

Le 11 mars, l’Organisation Mondiale de la Santé a qualifié de « pandémie » l’épidémie de coronavirus Covid-19. A ce jour, plusieurs centaines de milliers de cas ont été confirmés partout dans le monde (liste des pays concernés sur le site du Centre européen de...

Ballet National de L’Opéra Abaï du Kazakhstan

Ballet National de L’Opéra Abaï du Kazakhstan

Pour la première fois de son histoire, le fameux Théâtre Kazakh Académique d’Etat d’Opéra et de Ballet Abaï, établi à Almaty depuis 1932, présentera son corps de ballet en France avec ses 38 danseurs.

Fête ancestrale du Naouryz – Exposition de photos « Mon Kazakhstan »

Fête ancestrale du Naouryz – Exposition de photos « Mon Kazakhstan »

L’ambassadeur du Kazakhstan en France, Jean Galiyev, et le maire du premier arrondissement de Paris, Jean-François Legaret, ainsi que des représentants du corps diplomatique étranger, des personnalités culturelles, des journalistes, des résidents et des invités de la capitale ont assisté à la cérémonie d’ouverture de l’exposition.