Asie centrale

Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Tadjikistan et Turkménistan

Des moutons égorgés au Kirghizstan pour « chasser les mauvais esprits »

par | 22/04/2011

Des députés du Kirghizstan ont égorgé sept moutons jeudi dans l’enceinte du Parlement pour « chasser les mauvais esprits » après les violences interethniques meurtrières l’an passé dans ce pays pauvre d’Asie centrale où l’islam est la principale religion.

Les élus espèrent ainsi « chasser les mauvais esprits des murs de la Jogorkou Kenech » (le Parlement kirghiz), a déclaré à l’AFP un responsable du service de presse de l’assemblée.

Le député Kourmanbek Osmonov a expliqué que les parlementaires avaient organisé ce rite et invité un mollah pour prier pour les victimes des violences en avril et juin derniers.

L’ancien président Kourmanbek Bakiev a été chassé du pouvoir en avril 2010 par une révolte populaire sanglante, suivie de violences interethniques en juin de la même année et qui a fait des centaines de morts.

« Nous espérons que les événements tragiques de l’an passé ne se répéteront pas et que la paix et la stabilité s’installeront dans le pays », a déclaré M. Osmonov.

« La viande des moutons sacrifiés sera donnée à une maison de repos, un orphelinat et une mosquée », a-t-il ajouté.

« Pour accomplir le rite traditionnel de l’égorgement de moutons, chacun des 120 députés a versé 700 soms (environ 10 euros) », a déclaré pour sa part le président du Parlement, Akhmatbek Keldibekov.
Interrogé par l’AFP, le directeur de l’Association des politologues du Kirghizstan a jugé que ce rite dans l’enceinte d’un bâtiment de l’Etat était une « absurdité », dans la mesure où il ne faut pas mélanger politique et religion.

« Même dans les Etats islamiques cela ne se fait pas », a relevé Toktogoul Kaktchekeev.

Le Kirghizstan est au bord d’une nouvelle crise politique, selon la présidente Rosa Otounbaïeva, après la défection annoncée vendredi de deux des trois partis soutenant le gouvernement.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merv

Merv

La ville de Merv, capitale des Seidjoukides aux XI-XIIème siècle, époque de son épanouissement, était connue déjà au milieu du premier millénaire avant notre ère. L'oasis était une étroite bande de verdure étirée le long du Mourgab, un fleuve qui se perd dans les...

Infection pulmonaire – Coronavirus Covid-19

Infection pulmonaire – Coronavirus Covid-19

Le 11 mars, l’Organisation Mondiale de la Santé a qualifié de « pandémie » l’épidémie de coronavirus Covid-19. A ce jour, plusieurs centaines de milliers de cas ont été confirmés partout dans le monde (liste des pays concernés sur le site du Centre européen de...

Ballet National de L’Opéra Abaï du Kazakhstan

Ballet National de L’Opéra Abaï du Kazakhstan

Pour la première fois de son histoire, le fameux Théâtre Kazakh Académique d’Etat d’Opéra et de Ballet Abaï, établi à Almaty depuis 1932, présentera son corps de ballet en France avec ses 38 danseurs.

Fête ancestrale du Naouryz – Exposition de photos « Mon Kazakhstan »

Fête ancestrale du Naouryz – Exposition de photos « Mon Kazakhstan »

L’ambassadeur du Kazakhstan en France, Jean Galiyev, et le maire du premier arrondissement de Paris, Jean-François Legaret, ainsi que des représentants du corps diplomatique étranger, des personnalités culturelles, des journalistes, des résidents et des invités de la capitale ont assisté à la cérémonie d’ouverture de l’exposition.