Asie centrale

Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Tadjikistan et Turkménistan

Création d’un centre franco-kazakhstanais pour le transfert de technologies

par | 16/12/2009

Une série d’accords de coopération et de contrats commerciaux ont été signés par la France avec ce pays stratégique. Areva a créé une société conjointe avec son partenaire kazakh pour l’exportation de combustible nucléaire et EADS une société pour la formation de pilotes.

Un centre franco-kazakhstanais pour le transfert de technologies a officiellement été créé à Astana, à l’occasion d’une visite du président Nicolas Sarkozy au Kazakhstan, annonce la Compagnie européenne d’intelligence stratégique (CEIS) dans un communiqué.

Ce centre doit agir en tant que « tiers de confiance pour faciliter les transferts de technologies entre les deux pays ». Il est détenu à 51% par le Centre d’ingénierie et de transferts de technologies (ETTC, Kazakhstan) et à 49% par la CEIS (France). Mi-2010, 10 personnes travailleront à plein temps pour ce centre, dont la moitié à Paris et l’autre à Astana, précise la CEIS.

« Le premier projet du centre concerne le photovoltaïque mais nous avons aussi beaucoup de demandes kazakhes dans l’agro-industrie », explique Marc-Henri Ménard, directeur du pôle innovation du CEIS. Le centre interviendra ensuite notamment dans les domaines de l’énergie, de la construction mécanique, des biotechnologies, de l’agro-industrie, des technologies de l’information, de l’aéronautique et de l’espace. Le CEIS rappelle que le Kazakhstan, situé au centre de l’Asie centrale, est « très riche en ressources naturelles » et que cela en fait « un partenaire de développement privilégié de la France dans l’Europe ».

Les transferts de technologies et de connaissances de l’Europe vers le Kazakhstan sont une condition de succès de ce partenariat. Une série d’accords de coopération et de contrats commerciaux ont été signés par la France avec ce pays stratégique. Areva a créé une société conjointe avec son partenaire kazakh pour l’exportation de combustible nucléaire et EADS une société pour la formation de pilotes, la maintenance et la location d’hélicoptères.

L’un des accords prévoit également le transit de l’approvisionnement destiné aux quelque 3.000 soldats français engagés sur le front afghan.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merv

Merv

La ville de Merv, capitale des Seidjoukides aux XI-XIIème siècle, époque de son épanouissement, était connue déjà au milieu du premier millénaire avant notre ère. L'oasis était une étroite bande de verdure étirée le long du Mourgab, un fleuve qui se perd dans les...

Infection pulmonaire – Coronavirus Covid-19

Infection pulmonaire – Coronavirus Covid-19

Le 11 mars, l’Organisation Mondiale de la Santé a qualifié de « pandémie » l’épidémie de coronavirus Covid-19. A ce jour, plusieurs centaines de milliers de cas ont été confirmés partout dans le monde (liste des pays concernés sur le site du Centre européen de...

Ballet National de L’Opéra Abaï du Kazakhstan

Ballet National de L’Opéra Abaï du Kazakhstan

Pour la première fois de son histoire, le fameux Théâtre Kazakh Académique d’Etat d’Opéra et de Ballet Abaï, établi à Almaty depuis 1932, présentera son corps de ballet en France avec ses 38 danseurs.

Fête ancestrale du Naouryz – Exposition de photos « Mon Kazakhstan »

Fête ancestrale du Naouryz – Exposition de photos « Mon Kazakhstan »

L’ambassadeur du Kazakhstan en France, Jean Galiyev, et le maire du premier arrondissement de Paris, Jean-François Legaret, ainsi que des représentants du corps diplomatique étranger, des personnalités culturelles, des journalistes, des résidents et des invités de la capitale ont assisté à la cérémonie d’ouverture de l’exposition.