Asie centrale

Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Tadjikistan et Turkménistan

Astana

par | 21/01/2011

Inaugurée en 1998, la nouvelle capitale du Kazakhstan a été choisie par le Président Nazarbaev au détriment d’Almaty. La ville se trouve à 210km au nord-ouest de Karaganda, sur la rive droite de l’Ichim et connaît un climat extrême. On peut s’y rendre en avion depuis Moscou (3h30 de vol) et Alma-Ata (1h40).

Fondé en 1892, Akmolinsk (tel était le nom de la ville jusqu’en 1960) resta longtemps une simple agglomération de maisonnettes en pisé disposées le long de rues poussiéreuses. Depuis la fin de la Grande Guerre nationale la cité a changé du tout au tout.

La nouvelle époque de son histoire a commencé avec la mise en valeur des terres vierges du Kazakhstan septentrional. Des dizaines de milliers de personnes de tout le pays et, en premier lieu des jeunes et des « komsomols », ont répondu à l’appel pour faire du Kazakhstan le nouveau grenier à blé. Akmolinsk, rebaptisé Tsélinograd (ville des terres vierges), est devenu la capitale d’une immense région céréalière et, en une vingtaine d’années, s’est transformé en un centre industriel comptant plus de 300.000 habitants.

La ville possède un Théâtre dramatique, une Philharmonie. On y organise souvent des expositions des œuvres des maîtres de la peinture kazakhe. L’exposition du Musée d’histoire régionale vous fera découvrir l’ethnographie, la culture et l’histoire des Kazakhs et la nature de la région. Le Musée régional d’Art organise les expositions des artistes-peintres kazakhs et russes.

L’artère principale d’Astana, l’avenue de la Paix, se distingue par l’élégance de ses constructions. Pendant le tour de ville, vous pourrez visiter le Palais des Jeunes, un des plus grands édifices de la cité, où les jeunes ont à leur disposition une bibliothèque, une galerie de peinture, une piscine, une salle de sport.

Le parc s’étirant le long de l’Ichim est une zone de repos très appréciée. 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les voleurs de chevaux

Les voleurs de chevaux

Olzhas, 12 ans, est le fils aîné d’une famille qui vit dans les contreforts du Tian Shan, la grande chaîne de montagnes qui traverse l’Asie centrale. La vie unie de la famille est interrompue lorsqu’un gang de voleurs de chevaux vole le troupeau qui appartenait au village.

Merv

Merv

La ville de Merv, capitale des Seidjoukides aux XI-XIIème siècle, époque de son épanouissement, était connue déjà au milieu du premier millénaire avant notre ère. L'oasis était une étroite bande de verdure étirée le long du Mourgab, un fleuve qui se perd dans les...

Infection pulmonaire – Coronavirus Covid-19

Infection pulmonaire – Coronavirus Covid-19

Le 11 mars, l’Organisation Mondiale de la Santé a qualifié de « pandémie » l’épidémie de coronavirus Covid-19. A ce jour, plusieurs centaines de milliers de cas ont été confirmés partout dans le monde (liste des pays concernés sur le site du Centre européen de...

Ballet National de L’Opéra Abaï du Kazakhstan

Ballet National de L’Opéra Abaï du Kazakhstan

Pour la première fois de son histoire, le fameux Théâtre Kazakh Académique d’Etat d’Opéra et de Ballet Abaï, établi à Almaty depuis 1932, présentera son corps de ballet en France avec ses 38 danseurs.

Fête ancestrale du Naouryz – Exposition de photos « Mon Kazakhstan »

Fête ancestrale du Naouryz – Exposition de photos « Mon Kazakhstan »

L’ambassadeur du Kazakhstan en France, Jean Galiyev, et le maire du premier arrondissement de Paris, Jean-François Legaret, ainsi que des représentants du corps diplomatique étranger, des personnalités culturelles, des journalistes, des résidents et des invités de la capitale ont assisté à la cérémonie d’ouverture de l’exposition.