Asie centrale

Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Tadjikistan et Turkménistan

Accueil > Turkménistan > Merv

Merv

La ville de Merv, capitale des Seidjoukides aux XI-XIIème siècle, époque de son épanouissement, était connue déjà au milieu du premier millénaire avant notre ère. L’oasis était une étroite bande de verdure étirée le long du Mourgab, un fleuve qui se perd dans les sables. De la vieille forteresse de Merv, il demeure l’enceinte fortifiée et plusieurs ouvrages d’architecture dont le mausolée du sultan Sandjar (XIIème siècle), véritable chef-d’œuvre, qui a la forme d’un cube haut de 38m couronné d’une coupole en plein centre, aux murs percés de profondes arcades ogivales. C’est certainement un des plus beaux mausolées d’Asie centrale, c’est en tout cas, le plus grand.

Certains disent qu’elle a été fondée par le prophète perse Zoroastre, pour d’autres c’est ici que Schéhérazade égrena les contes des Mille et une nuits.

L’ ensemble de murs et de remparts ainsi qu’un mausolée sont dispersés sur plusieurs hectares. C’est tout ce qui reste de l’ancienne Merv, la "perle de l’Orient", deuxième cité de l’Islam après Bagdad entre les VIIIème et XIIIème siècles - et site du plus horrible massacre de la campagne sanguinaire des Mongols à travers l’Eurasie.

L’antique Merv voisine avec la ville neuve de Mary où l’on extrait du gaz naturel, égrène le coton et fabrique des cotonnades, des tapis. De Mary part un bateau-mouche qui remonte le Canal de Karakoum jusqu’au palais de Bayram-Ali.

© vendredi 17 avril 2020
par Adel M.