Asie centrale

Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Tadjikistan et Turkménistan

Les voleurs de chevaux

par | 24/07/2021


Olzhas, 12 ans, est le fils aîné d’une famille qui vit dans les contreforts du Tian Shan, la grande chaîne de montagnes qui traverse l’Asie centrale. La vie unie de la famille est interrompue lorsqu’un gang de voleurs de chevaux vole le troupeau qui appartenait au village. Pour éponger ses dettes, la famille est obligée de vendre la maison. Un jour, un étranger se présente à eux. Il demande à rencontrer Olzhas et offre son aide pour les aider à déménage… Dans des paysages fabuleux, le film dépeint le passage de Olzhas de l’enfance à l’adolescence au contact de cet homme mystérieux qui l’accompagne sur la route.

LES RÉALISATEURS

Yerlan NURMUKHAMBETOV

Yerlan NURMUKHAMBETOV
Né en 1976, il est diplômé en 2000 section scénario de l’Académie Nationale des Arts du Kazakhstan. Depuis 2008, il enseigne à l’Académie Nationale des Arts. Il tourne plusieurs courts métrages, dont In Paris sélectionné au FICA de Vesoul en 2002, et coréalise en 2011 Anshi Bala et seul Walnut Tree en 2015. Les Voleurs de Chevaux présenté en première mondiale en ouverture du festival de Busan 2019 est coréalisé avec Lisa Takeba.

Propos du réalisateur Yerlan NURMUKHAMBETOV
Le film est basé sur une histoire vraie qui s’est déroulée au Kazakhstan il y a quelques années. Une histoire qui m’obsédait et qui m’a confronté au sentiment de vide face à la destruction de la cellule familiale. Sentiment que j’ai voulu exprimer sous la forme cinématographique.

J’ai transposé cette histoire dans le Kazakhstan post-soviétique, période pendant laquelle notre société a subi des bouleversements énormes et où les gens semblent considérer la vie humaine comme sans valeur. La recherche de la vérité peut aider à surmonter l’indifférence et l’obscurité.

Mais de quelle vérité parle-t-on quand il n’y a pas de lois morales? Ce sont ces questions que se pose Olzhas, dont l’enfance est interrompue par la mort de son père. Olzhas est impuissant, mais peut-il trouver quelqu’un ou quelque chose sur quoi compter dans sa nouvelle vie?

Lisa TAKEBA

Lisa TAKEBA
Lisa Takeba est née en 1983 dans la préfecture de Kochi au Japon. Elle a fait des études de littérature anglaise à l’Université pour femmes du Japon à Tokyo. Elle a écrit le scénario d’un jeu pour Nintendo DS et est aussi l’auteure de romans publiés sur téléphone mobile. Au début des années 2010, elle réalise trois courts métrages.

En 2014, elle tourne son premier long métrage The Pinkie en seulement six jours. Ce film remporte deux récompenses, dont le Grand Prix lors du Festival international du film fantastique de Yubari.

Son deuxième long métrage Haruko’s Paranormal Laboratory est notamment sélectionné dans la compétition officielle du Festival de Rotterdam en 2015 et présenté au Festival de Moscou. Les Voleurs de Chevaux coréalisé avec Yerlan Nurmukhambetov, a fait l’ouverture du festival de Busan en 2019. Samal Yeslyamova, prix d’interprétation féminine au festival de Cannes en 2018 en est l’une des principales interprètes.

Son dernier film, Signal 100 est un film d’horreur produit par Toei et présenté à Sitges en 2019. Elle a également réalisé des publicités et des clips et est aussi active dans le domaine de la musique et de la littérature.

Fiche Artistique

Mirai Moriyama …………………. L’homme mystérieux
Samal Yeslyamova …………… Aigul
Madi Menaidarov……………….. Olzhas
Dulyga Akmolda………………… Le père

Fiche Technique

  • Réalisation……………………….Yerlan Nurmukhambetov & Lisa Takeba
  • Scénario…………………………..Yerlan Nurmukhambetov
  • Image ………………………………Aziz Jean-Bakiev
  • Musique……………………………Akmaral Zykaeva
  • Montage…………………………..Nursultan Nuskabekov
  • Assistant réalisateur ……….. Zhannat Alshanova
  • Production ……………………….Yuliya Kim, Shozo Ichiyama, Hikaru Kinouchi
  • Production Exécutive ………..Assel Yerzhanova
  • Une Production…………………Kazakhfilm Studio & Tokyo New Cinéma.
  • 2019 – Dolby 5.1 – 2.35 : 1 – Couleurs – 84 minutes.
  • Pays : Kazakhstan / Japon
  • Date de sortie : 28 juillet 2021
  • N° de visa : 153 407
  • Festivals : Festival de Busan 2019 (film d’ouverture) – Festival De Tokyo 2019 – Festival de Göteborg 2020.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ouzbékistan : révélation de l’année !

Ouzbékistan : révélation de l’année !

À l’occasion de la convention EDV Ile-de-France, qui s’est déroulée en Ouzbékistan du 30 mars au 2 avril, une centaine de professionnels du tourisme français a pu découvrir une destination attachante et riche d’un héritage architectural et archéologique parfaitement entretenu. À coup sûr, le pays devrait pouvoir retrouver les touristes français qui viennent moins nombreux depuis 2009.

Le président Shavkat Miromonovitch Mirziyoyev

Le président Shavkat Miromonovitch Mirziyoyev

Shavkat Miromonovitch Mirziyoyev (en russe : Шавкат Мираманович Мирзиёев), né le 30 décembre 1957 dans la province de Djizak, est un homme d’État ouzbek.

Depardieu dans une série écrite par la fille du leader ouzbek

Depardieu dans une série écrite par la fille du leader ouzbek

L’acteur français Gérard Depardieu va jouer dans une série télévisée historique écrite par Gulnara Karimova, la fille aînée du président ouzbek Islam Karimov, déjà chanteuse et styliste, a indiqué à l’AFP un co-scénariste, Akbar Khakimov.

Le Nagorny Karabakh

Le Nagorny Karabakh

Le Nagorny Karabakh est une enclave en territoire azerbaïdjanais, peuplée en majorité d’Arméniens et contrôlée de facto par Erevan.

Le Kazakhstan inaugure une mosquée géante dans sa capitale Astana

Le Kazakhstan inaugure une mosquée géante dans sa capitale Astana

Le Kazakhstan a inauguré vendredi à Astana une mosquée présentée comme la plus grande d'Asie centrale, lors d'une cérémonie en grande pompe célébrant les 14 ans de la nouvelle capitale et les 72 ans du président Noursoultan Nazarbaïev, au pouvoir depuis la période...