Asie centrale

Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Tadjikistan et Turkménistan

Le directeur général de BP cherche à vendre des actifs en Azerbaïdjan

par | 10/07/2010

Le directeur général de la compagnie pétrolière BP, Tony Hayward, était en visite en Azerbaïdjan alors que le groupe cherche à vendre certains actifs pour couvrir les frais en hausse constante de la marée noire dans le golfe du Mexique.

Le directeur général de BP est arrivé en Azerbaïdjan. Le but de la visite est de discuter des projets en cours », a déclaré la porte-parole de BP en Azerbaïdjan, Tamam Bayatly.

Responsable de la pire catastrophe écologique de l’histoire américaine, BP a annoncé au mois de juin qu’il allait procéder à la cession de 10 milliards de dollars d’actifs, pour aider à financer le fonds d’indemnisation de 20 milliards de dollars qu’il a mis en place sous la pression de la Maison Blanche.

Lundi, il a indiqué avoir déjà dépensé 3,12 milliards de dollars pour réparer les dégâts causés par la marée noire.

Le groupe possède d’importants actifs en Azerbaïdjan, dont une part de 34% dans les gisements pétroliers offshore Azeri-Chirag-Gunashli (ACG) et 25,5% dans le plus vaste gisement gazier du pays, Shah Deniz. Il est aussi l’opérateur de l’oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan, dont il détient 30,1%.

Le patron du géant gazier russe Gazprom, Alexeï Miller, a dit le mois dernier que son groupe pourrait racheter la part de BP dans Shah Deniz si BP la mettait en vente.

L’Azerbaïdjan est une ex-république soviétique riche en hydrocarbures, point de départ de voies stratégiques de transport de pétrole et de gaz de la mer Caspienne vers l’Europe en contournant la Russie.

Selon les experts, aucune annonce majeure de vente d’actifs azerbaïdjanais n’est à attendre pendant cette visite.

Pour Ilham Shaban, directeur du Centre des études pétrolières, basé à Bakou, « les projets de BP dans la Caspienne ne se situent qu’en Azerbaïdjan, et ils sont tous très rentables », ce qui rend peu probable leur vente.

En revanche, M. Hayward devrait proposer que le fonds d’Etat alimenté par les recettes des ventes de brut, qui pèse 14,8 milliards de dollars, achète des actions BP.

Il « pourrait demander de l’aide au Fonds d’Etat pétrolier et je pense que l’Azerbaïdjan pourrait satisfaire partiellement cette requête », estime M. Shaban.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merv

Merv

La ville de Merv, capitale des Seidjoukides aux XI-XIIème siècle, époque de son épanouissement, était connue déjà au milieu du premier millénaire avant notre ère. L'oasis était une étroite bande de verdure étirée le long du Mourgab, un fleuve qui se perd dans les...

Infection pulmonaire – Coronavirus Covid-19

Infection pulmonaire – Coronavirus Covid-19

Le 11 mars, l’Organisation Mondiale de la Santé a qualifié de « pandémie » l’épidémie de coronavirus Covid-19. A ce jour, plusieurs centaines de milliers de cas ont été confirmés partout dans le monde (liste des pays concernés sur le site du Centre européen de...

Ballet National de L’Opéra Abaï du Kazakhstan

Ballet National de L’Opéra Abaï du Kazakhstan

Pour la première fois de son histoire, le fameux Théâtre Kazakh Académique d’Etat d’Opéra et de Ballet Abaï, établi à Almaty depuis 1932, présentera son corps de ballet en France avec ses 38 danseurs.

Fête ancestrale du Naouryz – Exposition de photos « Mon Kazakhstan »

Fête ancestrale du Naouryz – Exposition de photos « Mon Kazakhstan »

L’ambassadeur du Kazakhstan en France, Jean Galiyev, et le maire du premier arrondissement de Paris, Jean-François Legaret, ainsi que des représentants du corps diplomatique étranger, des personnalités culturelles, des journalistes, des résidents et des invités de la capitale ont assisté à la cérémonie d’ouverture de l’exposition.