Asie centrale

Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Tadjikistan et Turkménistan

L’indépendance du Kirghizstan

par | 25/08/2007

31 août 1991 : Le Kirghizistan vote son indépendance de l’URSS. La Kirghizie adhère cependant à la Communauté des États indépendants à la fin de la même année.

Octobre 1990 : Des élections libres portent Askar Akaiev à la présidence. Il rebaptise le pays République du Kirghizstan, tandis que Frounze, la capitale, reprend son nom présoviétique : Bichkek.

Le 31 août 1991, le Kirghizstan proclame son indépendance. La Kirghizie adhère cependant à la Communauté des États indépendants (La CEI) à la fin de la même année.

1993 : Adoption de la constitution qui définit le statut de République.

1998 : La République kirghize devient la première des anciennes républiques soviétiques à adhérer à l’Organisation mondiale du commerce, mais la crise financière régionale interrompt soudainement la progression économique du pays.

Octobre 2000 : Second mandat du président Akaiev.

27 février et 13 mars 2005 : Les élections législatives maintiennent Akaiev au pouvoir. Elles sont cependant dénoncées comme frauduleuses par les observateurs de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe. L’opposition demande la démission d’Akaiev ; dans le sud du pays des milliers de Kirghizes manifestent leur mécontentement.

24 mars 2005 : à Bichkek, 15 000 manifestants partisans de l’opposition prennent d’assaut l’immeuble abritant la présidence pour découvrir que le bâtiment est vide, le président Askar Akaiev et sa famille ayant déjà quitté le pays. Les forces d’opposition saisissent cette occasion pour prendre la tête du mouvement de protestation. Ils établissent un gouvernement intérimaire dont Kourmanbek Bakiev, ancien premier ministre, devient le président par intérim. Ils promettent de développer de nouvelles structures politiques et de régler certains problèmes constitutionnels sérieux. Une nouvelle élection présidentielle devrait se tenir en juin 2005, et des élections législatives trois mois après.

3 avril 2005 : En exil à Moscou, Akaiev annonce enfin sa démission.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merv

Merv

La ville de Merv, capitale des Seidjoukides aux XI-XIIème siècle, époque de son épanouissement, était connue déjà au milieu du premier millénaire avant notre ère. L'oasis était une étroite bande de verdure étirée le long du Mourgab, un fleuve qui se perd dans les...

Infection pulmonaire – Coronavirus Covid-19

Infection pulmonaire – Coronavirus Covid-19

Le 11 mars, l’Organisation Mondiale de la Santé a qualifié de « pandémie » l’épidémie de coronavirus Covid-19. A ce jour, plusieurs centaines de milliers de cas ont été confirmés partout dans le monde (liste des pays concernés sur le site du Centre européen de...

Ballet National de L’Opéra Abaï du Kazakhstan

Ballet National de L’Opéra Abaï du Kazakhstan

Pour la première fois de son histoire, le fameux Théâtre Kazakh Académique d’Etat d’Opéra et de Ballet Abaï, établi à Almaty depuis 1932, présentera son corps de ballet en France avec ses 38 danseurs.

Fête ancestrale du Naouryz – Exposition de photos « Mon Kazakhstan »

Fête ancestrale du Naouryz – Exposition de photos « Mon Kazakhstan »

L’ambassadeur du Kazakhstan en France, Jean Galiyev, et le maire du premier arrondissement de Paris, Jean-François Legaret, ainsi que des représentants du corps diplomatique étranger, des personnalités culturelles, des journalistes, des résidents et des invités de la capitale ont assisté à la cérémonie d’ouverture de l’exposition.