Asie centrale

Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Tadjikistan et Turkménistan

Ensemble National armenien ‘Bert’ d’Erevan

par | 15/07/2004

La musique, les chants et les danses sont le reflet de l’âme du peuple d’Arménie. On y retrouve les moeurs, le caractère, la pénible histoire pleine d’épreuves, l’amour de la vie… le tout agrémenté d’un humour pétillant. Tous ces éléments trouvent leur expression dans les danses populaires. Les danses sont mises en valeur par des instruments populaires spécifiques : kanoun, duduk, srink, zurna…et rythmées par le tambour typique : le dooul.

L’ensemble « Bert » est un des groupes arméniens les plus connus au monde ; il a remporté de nombreux prix et concours nationaux et internationaux. Créé en 1963, l’ensemble folklorique « Bert » d’Erevan restitue de façon vivante ce folklore arménien. Il représente les fougueuses danses des hardis montagnards ou les évolutions gracieuses et pudiques des jeunes filles, les danses paysannes ou les danses des pêcheurs, et les chansons exprimant la peine et les combats du peuple ou la nostalgie de l’exilé.

Un peu plus étendue que la région Poitou-Charentes, l’Arménie actuelle est une jeune république indépendante issue de l’ancienne URSS. Elle compte à peu près 4 millions d’habitants et sa capitale est EREVAN.

Pays montagneux, enclavé dans la mosaïque compliquée des Etats caucasiens, sans aucune ouverture directe sur la mer et soumise à un rigoureux climat continental, l’Arménie fut de tout temps un lieu de passage entre Orient et Occident et connut au long de son histoire de nombreuses invasions, arabes, byzantines, mongoles, perses, turques… Elle subit enfin une sévère domination ottomane jusqu’à la « grande guerre », et en 1915 le gouvernement turc d’alors entreprit un génocide méthodique visant à l’extermination complète du peuple arménien. Cette décision barbare entraîna un exode massif de la population, et les rescapés trouvèrent refuge dans de nombreux pays où ils constituent encore, en France notamment, une diaspora fort active.

Si l’on ajoute à tous ces malheurs dus aux hommes les soubresauts sismiques qui agitent souvent certaines régions, ne laissant derrière eux que ruines et deuils, il faut bien reconnaître que le peuple arménien n’a guère été gâté lors de la distribution des rôles… ! Et pourtant le folklore arménien a conservé toute son identité et son originalité. La musique, les chants et les danses ne sont rien d’autre que le reflet de l’âme du peuple d’Arménie. Les moeurs, le caractère, la pénible histoire pleine de rudes épreuves, l’amour de la vie agrémenté d’un humour pétillant trouvent leur expression dans les danses populaires.

C’est pour conserver et restituer de façon vivante ce folklore que s’est constitué l’ensemble folklorique « BERT » d’EREVAN en 1963. Tout cela accompagné d’instruments populaires spécifiques : kanoun, duduk, srink, zurna… et rythmé par le tambour typique, le dooul.

Ensemble National armenien ‘Bert’ d’Erevan

Le Pavillon de Penvillers
17, Rue de Stang Bihan

29000 Quimper

Dimanche : 21:00

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merv

Merv

La ville de Merv, capitale des Seidjoukides aux XI-XIIème siècle, époque de son épanouissement, était connue déjà au milieu du premier millénaire avant notre ère. L'oasis était une étroite bande de verdure étirée le long du Mourgab, un fleuve qui se perd dans les...

Infection pulmonaire – Coronavirus Covid-19

Infection pulmonaire – Coronavirus Covid-19

Le 11 mars, l’Organisation Mondiale de la Santé a qualifié de « pandémie » l’épidémie de coronavirus Covid-19. A ce jour, plusieurs centaines de milliers de cas ont été confirmés partout dans le monde (liste des pays concernés sur le site du Centre européen de...

Ballet National de L’Opéra Abaï du Kazakhstan

Ballet National de L’Opéra Abaï du Kazakhstan

Pour la première fois de son histoire, le fameux Théâtre Kazakh Académique d’Etat d’Opéra et de Ballet Abaï, établi à Almaty depuis 1932, présentera son corps de ballet en France avec ses 38 danseurs.

Fête ancestrale du Naouryz – Exposition de photos « Mon Kazakhstan »

Fête ancestrale du Naouryz – Exposition de photos « Mon Kazakhstan »

L’ambassadeur du Kazakhstan en France, Jean Galiyev, et le maire du premier arrondissement de Paris, Jean-François Legaret, ainsi que des représentants du corps diplomatique étranger, des personnalités culturelles, des journalistes, des résidents et des invités de la capitale ont assisté à la cérémonie d’ouverture de l’exposition.