Asie-centrale.com
Accueil > Ouzbékistan > Le président KARIMOV Islam Abduganievitch



Le président KARIMOV Islam Abduganievitch

Communiqué

Monsieur KARIMOV Islam Abduganievitch est né le 30 janvier 1938 à Samarkand. Diplômé de l’Institut polytechnique d’Asie Centrale et de l’Institut de l’économie nationale de Tachkent, il a reçu une formation d’ingénieur- mécanicien et d’économiste. Il est docteur es-sciences économiques.

Islam Karimov a commencé ses activités professionnelles en 1960 à l’usine « Tachselmach ». De 1961 à 1966 il a travaillé comme ingénieur, puis comme ingénieur en chef dans le Regroupement de production d’aviation de Tachkent. En 1966 il a été engagé à la « Planification d’Etat » de la République soviétique d’Ouzbékistan où a il a occupé successivement les fonctions de spécialiste en chef et de premier Vice-président. En 1983 Islam Karimov a été nommé Ministre des finances de la République soviétique d’Ouzbékistan et en 1986 Vice-président du Conseil des ministres et Président de la « Planification d’Etat ».

De 1986 à 1989 il a été premier secrétaire du comité régional du parti de Kachkadarya, puis en juin 1989 premier secrétaire du Comité Central du Parti communiste d’Ouzbékistan.

Le 24 mars 1990, lors de la session du Conseil suprême de la République soviétique d’Ouzbékistan, Islam Karimov a été élu Président de cette République. En 1991, le 31 août, Il en a proclamé l’indépendance et le 29 décembre il a été élu Président de la République d’Ouzbékistan. Le 26 mars 1995, par un référendum, la durée de son mandat présidentiel a été prolongée de cinq ans.

En 2000, Islam Karimov a été élu au suffrage universel Président de la République d’Ouzbékistan, pour une durée de 7 ans puis réélu le 23 décembre 2007 pour une même durée.

Islam Karimov a été élevé au grade « de héro de l’Ouzbékistan » pour sa contribution à l’indépendance du pays, à la création d’un État démocratique et à l’instauration de la paix civile. Il a été décoré de l’ordre « Moustakillik » et de l’ordre « Amir Timour » et il a reçu d’autres titres honorifiques de plusieurs Etats et Organisations internationales. Il est membre titulaire de l’Académie des sciences d’Ouzbékistan pour sa contribution au développement de l’économie, de la science et de l’enseignement. Il a été élu docteur honoris causa d’un grand nombre d’universités et d’académies des sciences d’autres pays.

Islam Karimov est père de deux filles et a quatre petits fils. Il est marié à Madame T. Karimova, docteur es-sciences économiques, à présent retraitée. Elle a travaillé, en tant que collaborateur scientifique en chef, à l’Institut d’économie de l’Académie des sciences de l’Ouzbékistan.

ADDITIFS :

Le peuple ouzbèke, relie à juste titre, l’indépendance de l’Ouzbékistan et son entrée dans la modernité au nom d’Islam Karimov.

Sous sa présidence ont été élaborés et réalisés :

  • le programme du développement indépendant du pays, la Constitution de la République d’Ouzbékistan, qui répond aux exigences démocratiques des critères internationaux ;
  • la réforme de l’administration ainsi que l’harmonisation des intérêts de l’Etat, de la société civile et des citoyens ;
  • le nouveau modèle de développement économique, reconnu internationalement et basé sur cinq principes : la fin de l’idéologisation de l’économie, la prééminence de la loi, la mise en place de réforme par étapes, la prise en considération par l’Etat de la période de transition et d’une politique sociale forte.
  • la réforme des forces armées, des forces frontalières et intérieures, capables de protéger l’intégrité territoriale de la République d’Ouzbékistan et l’inviolabilité de ses frontières.

Le Président Islam Karimov :

  • manifeste une grande volonté, un dévouement et un courage exemplaire dans la défense de l’honneur et de la dignité du peuple ouzbek. Il a combattu pendant des années les forces du Comité central du Parti communiste de l’Union soviétique qui essayaient de déshonorer son nom et commettaient des actes illégaux et des persécutions dans tout le pays ;
  • élève au rang de politique d’Etat une gouvernance fondée sur les valeurs spirituelles du peuple, la renaissance et la sauvegarde de la religion, des traditions, des coutumes et de l’héritage historique ;
  • contribue avec force à l’augmentation du prestige, du respect et du renforcement de la présence de l’Ouzbékistan au niveau international ;
  • apporte une grande aide au maintien et au renforcement de la paix et favorise l’entente entre les citoyens de différentes ethnies ;
  • est l’auteur et l’initiateur du Programme national de la formation des cadres dont il veille à la réalisation ;
  • le promoteur du nouveau rôle des quartiers dans la vie sociopolitique, de l’élargissement de leurs droits et de leurs pouvoirs ainsi que du développement des collectivités locales dédiée aux citoyens ;
  • est le créateur des grandes entreprises, des établissements culturels et des services qui ont donné une forte impulsion au développement économique du pays. Il est à la base de la transformation de l’apparence des villes et des villages et a fait de Tachkent une grande capitale. Il a contribué de façon inestimable à l’aménagement des cimetières de grands ancêtres.

Sous la direction d’Islam Karimov des priorités et des stratégies ont été fixées pour le développement durable, l’économie, la prospérité du pays et le bien-être du peuple Ouzbèke.

Les directions prioritaires pour la modernisation de l’Ouzbékistan sont les suivantes :

  • le développement économique et la préférence donnée à l’entreprenariat, au commerce, à l’artisanat et au mouvement des fermiers ;
  • la réalisation dans le domaine économique de profondes transformations structurelles, la mise en œuvre d’une politique active d’investissements, l’allégement de la fiscalité, la création de conditions très favorables pour le développement des secteurs de haute technologie, de production industrielle et d’entreprenariat privé ;
  • la protection des intérêts des représentants de la classe moyenne, des entrepreneurs, du mouvement des fermiers, du secteur privé, la garantie de la propriété intellectuelle, etc. ;
  • la mise en place d’une politique sociale forte visant la création de nouveaux emplois grâce à l’élargissement du marché intérieur du travail, l’augmentation des revenus et du bien-être de la population, le succès des programmes sociaux grâce à la croissance économique ; la protection de la santé, de la maternité et de l’enfance, le soutien aux jeunes familles, l’amélioration du niveau de vie des familles ayant de faibles revenus ;
  • le passage, étape par étape, d’un état fort à une société civile forte ;
  • l’importance des réformes pour la libéralisation de toutes les sphères sociales, l’affirmation des intérêts des hommes, le respect du principe « Les intérêts de l’homme sont supérieurs à tout » ;
  • la formation des jeunes cadres afin de résoudre les objectifs complexes liés à la modernisation du pays ;
  • l’augmentation de l’efficacité du travail, dans la sphère culturelle et spirituelle basée sur le principe de « La grande spiritualité est une force invincible » ;
  • la mise en place de mesures judiciaires et organisationnelles pour garantir le processus démocratique, perfectionner le système multipartiste, renforcer le rôle des institutions privées et des organisations non gouvernementales tout en protégeant leurs droits, enfin de faire des médias le « quatrième pouvoir » ;
  • l’efficacité et l’importance des mesures prises pour une réforme en profondeur, la libéralisation du système judiciaire en tant que partie intégrante de la formation d’un Etat de droit et l’assurance de son indépendance ;
  • la mise en œuvre de nouvelles étapes concrètes pour veiller au principe « La justice est dans la prééminence de la loi » ;
  • le strict respect en politique extérieure de la non-ingérence dans les affaires intérieures des autres Etats, de la coopération égalitaire avec les pays étrangers, de la solution des problèmes et des conflits par voie diplomatique ;
  • le maintien de la paix et de la stabilité en Ouzbékistan par le renforcement du consentement civil, de l’amitié entre les représentants des différentes ethnies et confessions religieuses ;
  • l’augmentation de la puissance des Forces militaires, la modernisation de l’armée nationale, le renforcement de la capacité de défense du pays et l’assurance de l’inviolabilité des frontières.




Voir en ligne : Site web officiel

Répondre à cet article




Asie centrale Russie.net, le Web franco-russe France-Belarus.com France-Ukraine.com France-CEI.com - Consortium France - Pays de la CEI - Pays baltes


Envoyer un Email Envoyer un Email
Contacter Russie.net, le Web franco-russe