Asie-centrale.com



Khiva

Khiva, autre très vieille ville d’Asie centrale, est situé à quelque 250 km au nord-est de Boukhara, dans l’oasis de Khorezm, au bout du canal de Palvan qui passe au sud de l’Amou-Daria. La seule voie d’accès possible est la route qui vient d’Ourghentch (30km) qui est relié par les airs à Moscou (2.690 km, 4h05 de vol) et Tachkent (720 km, 2h45).

Khiva existe depuis le début du IVe siècle. Ce fut la principale ville de l’oasis de Khorezm, puis du royaume de Khorezm. Capitale du khanat de Khiva entre le XVIe siècle et 1873, année où elle se reconnut vassale de la Russie et centre religieux de l’islam, Khiva a vu s’instaurer le pouvoir soviétique en 1920, et a gouverné la République populaire de Khorezm jusqu’en 1924, année de la fondation de la R.S.S. d’Ouzbékistan.

Khiva, la ville des « Mille et une Nuits » est une ville-musée depuis 1968 (il n’y a pas de véhicules dans la ville). Elle se présente en deux villes distinctes : Dichan-Kala (ville extérieure) et Itchan-Kala. séparées par une double enceinte en pisé, datant du XIXe siècle.

La vieille ville Khiva n’a jamais été une grande ville. Au sommet de sa notoriété internationale, au milieu du 19e siècle, la population s’élevait aux alentours de 20.000 habitants ; elle a seulement doublé depuis.

Le palais de Tach-hauli, encore une curiosité de la ville.
On verra aussi, en dehors de la Vieille Ville, le marché couvert, la medersa d’Allah-kuli khan et le palais de Nurulo bey qui datent tous du siècle passé.

Kounia Ark, « l’ancienne citadelle », demeure des khans, occupe le plus beau site dans le quartier nord-ouest de la ville, comme la tradition l’exige.

Ourghentch et Khiva

Il n’y a pas d’hôtels pour les touristes étrangers qui vont loger à Ourghentch. Celui-ci est situé sur la rive gauche de l’Amou-Daria, au bord du canal d’irrigation de Chavat. C’est une petite ville (100.000 habitants) aux rues larges, aux vastes places et aux parcs nombreux.
Les terres vertes de l’oasis de Khorezm s’étalent sur le nord-ouest de l’Ouzbékistan, sur le cours inférieur de l’Amou-Daria et entre les déserts de Kyzylkoum et de Karakoum.

Le royaume de Khorezm était le centre d’une antique civilisation agraire dès le IIIe siècle avant notre ère, et était renommé pour ses « jardins d’Eden » où l’on cueillait pommes et poires, melons que l’on conservait dans de la glace à l’aide de boîtes aux parois de plomb et qui étaient expédiés à la cour des Califes de Bagdad, après avoir traversé les immenses mers de sable et les montagnes perdues dans les nuages, de Hindou-Kouch.

Au IVe siècle, Khiva est une grande ville du Khorezm, elle est conquise par les Arabes en 712. Plusieurs siècles plus tard, les Arabes sont refoulés, la capitale du Khorezm devient Ourghentch (le Gurgandj médiéval).

Aujourd’hui, il ne reste plus grand chose de « la vieille ville aux rues si étroites, qu’il était difficile de se frayer un passage », d’autant plus que le fleuve s’étant creusé un nouveau lit, il fallut transférer les populations dans le cours inférieur de l’Amour-Daria, à 140 km de là.
Ce fut alors le Nouveau Ourghentch, qui s’agrandit, s’industrialisa et qui est devenu une ville de 100.000 habitants, point de départ de votre visite pour Khiva, située à 32 km.





Asie-centrale.com © 19 avril 2011
Tous droits de reproduction et de diffusion réservés.

Répondre à cet article




Asie centrale Russie.net, le Web franco-russe France-Belarus.com France-Ukraine.com France-CEI.com - Consortium France - Pays de la CEI - Pays baltes


Envoyer un Email Envoyer un Email
Contacter Russie.net, le Web franco-russe