Un nouveau gazoduc russe traversant l’Ouzbékistan

, par  Asie-centrale.com , popularité : 4%

Un accord a été conclu sur le début d’études pratiques en commun pour la construction d’un nouveau gazoduc sur le territoire ouzbek, afin de garantir la croissance du potentiel d’exportation du Turkménistan et de l’Ouzbékistan.

La Russie et l’Ouzbékistan sont parvenus à un accord pour la construction d’un nouveau gazoduc sur le territoire ouzbek, destiné aux exportations de gaz turkmène, a déclaré le Premier ministre russe Vladimir Poutine.

le président ouzbek Islam Karimov a de son côté expliqué que le système actuel de gazoducs ne permettrait pas de faire face à une « brusque augmentation des capacités de production du Turkménistan », et que la construction d’un nouveau tube pouvant transporter de 26 à 30 milliards de mètres cubes par an était par conséquent « indispensable ». Il a assuré la Russie de sa pleine coopération en la matière.

S’il est mis en oeuvre, ce projet permettrait à la Russie de garder la haute main sur les immenses réserves de gaz turkmène. Les deux pays, qui ont sensiblement resserré leurs liens ces derniers temps, ont annoncé la construction d’un gazoduc allant de la mer Caspienne à la Russie, mais son calendrier n’a pas encore été fixé. Le Turkménistan est aussi courtisé par l’Europe, qui cherche à se défaire de sa dépendance vis-à-vis de Gazprom, et par la Chine.

M. Poutine a par ailleurs indiqué que les deux pays étaient tombés d’accord sur une formule de prix « européenne » pour le gaz naturel que l’Ouzbékistan vend à la Russie, sans préciser à partir de quand.

Selon la formule en vigueur pour l’année 2008, l’Ouzbékistan vend son gaz à la Russie pour un prix correspondant à celui du « marché régional », c’est-à-dire inférieur aux prix dits « européens ». En 2007, l’Ouzbékistan avait vendu au groupe russe Gazprom 9 milliards de m3 de gaz à 100 dollars les 1.000 m3.