Un cargo géorgien a disparu du plus grand port namibien

, par  Asie-centrale.com , popularité : 4%

Un cargo géorgien qui venait de subir des réparations à Walvis Bay, plus grand port de Namibie, a disparu pour apparemment échapper à la poursuite de son immobilisation dans ce pays ?

Ce cargo, le « Michael S », a disparu dans la soirée du 15 juillet après avoir été autorisé par la direction du port de Walvis Bay (centre-ouest) à aller « faire des essais de moteurs » en mer. A la suite d’une collision avec un navire sud-africain dans un des bassins du port en septembre dernier, le « Michael S » avait subi plusieurs mois de réparations et avait été remis à l’eau quelques heures avant sa disparition.

Après avoir reçu l’autorisation d’aller faire les essais de moteurs, le commandant du navire a « faussement » indiqué que les moteurs fonctionnaient mal, avant de prendre le large.

Il semble qu’auparavant, deux agents de sécurité du port montés à bord pour les essais de moteur aient été jetés à la mer. Des recherches ont été vainement lancées par les autorités namibiennes pour retrouver le cargo qui, d’après la presse locale, aurait fait escale dans un port d’Angola - pays voisin de la Namibie - avant de reprendre sa route pour la Mer Noire.

La Haute Cour de justice de Windhoek, saisie par l’entreprise publique sud-africaine Transnet propriétaire du navire avec lequel le « Michael S » était entré en collision, avait ordonné en juin qu’il soit immobilisé jusqu’à ce que le montant des dégâts occasionnés à son navire aient été payés à Transnet.

La disparition du « Michael S » est traité comme un « crime », a indiqué l’agence de presse sud-africaine Sapa.
"L’opération avait été clairement planifiée. Nous suspectons le navire de se trouver dans les eaux angolaises, l’armée angolaise était en état d’alerte pour localiser le « Michael S ».