Projet de l’Asie centrale à l’ONU

, par  Asie-centrale.com , popularité : 17%

Le représentant de l’Ouzbékistan, au nom des cinq États d’Asie centrale, a présenté un projet de résolution saluant la signature du Traité portant sur la ’création d’une zone exempte d’armes nucléaires’ en Asie centrale le 8 septembre dernier, à Semipalatinsk.

Assemblée générale de l’ONU

Présentation de projets de résolution

Cette signature a été applaudie par le Mouvement des non-alignés lors de leur dernier Sommet à La Havane, comme par la Conférence islamique. Cette Zone constituera un pas important vers le renforcement du régime de non-prolifération, a dit le représentant. Le texte relève aussi que les pays d’Asie centrale sont prêts à poursuivre les consultations avec les États dotés d’armes nucléaires sur certaines dispositions du Traité.

Le représentant du Kazakhstan a expliqué que la création d’une zone dénucléarisée en Asie centrale marquait une étape importante dans le domaine du désarmement nucléaire dans l’hémisphère nord. En signant le Traité de Semipalatinsk, les cinq États d’Asie centrale ont conclu un accord qui contribuera au renforcement de la paix et de la sécurité sur la base de l’Article 7 du Traité de non-prolifération des armes nucléaires(TNP). Le représentant a expliqué que ce Traité de Semipalatinsk demandait au États parties de ne pas, entre autres, développer, fabriquer et stocker des armes nucléaires ou des matières connexes et de pas encourager les pays à conduire de recherches pouvant mener à la fabrication et à l’acquisition d’engins explosifs nucléaires. Le représentant a ajouté que par ledit traité les États s’engageaient à ne pas produire de matière fissile à des fins militaires. Il a appelé les délégations à soutenir le projet de résolution présenté l’Ouzbékistan.

Le représentant de la Mongoliea présenté un projet de résolution, intitulé « Sécurité internationale et statut exempt d’armements nucléaires de la Mongolie » (A/C.1/61/L.53). Il a dit que le statut internationalement reconnu de la Mongolie aidera à renforcer la confiance dans la région. Cela permettra de promouvoir la sécurité de la Mongolie en consolidant l’indépendance, la souveraineté et l’intégrité territoriale du pays. Le texte approuve et appuie les relations équilibrées et de bon voisinage entretenues par la Mongolie avec ses voisins, ce qui constitue un élément important pour le renforcement de la paix, de la sécurité et de la stabilité dans la région.

Le texte invite les États Membres à continuer d’aider la Mongolie à prendre les mesures nécessaires pour renforcer son indépendance et son statut d’État exempt d’armes nucléaires. Il demande aussi aux États Membres de la région de l’Asie et du Pacifique d’appuyer les efforts menés par la Mongolie pour adhérer aux arrangements régionaux appropriés touchant la sécurité et l’économie.

Le représentant du Pakistan a présenté un projet de résolution sur « la conclusion d’arrangements internationaux efficaces pour garantir les États non dotés d’armes nucléaires contre l’emploi ou la menace de ces armes » (A/C.1/61/L.45). Il a regretté que les doctrines de sécurité en vigueur chez des puissances nucléaires depuis le 11 septembre soutiennent l’idée de pouvoir recourir à l’arme atomique en cas d’attaque non-nucléaire d’envergure. Par le texte présenté, a-t-il expliqué, nous réaffirmons la nécessité de mettre sur pied un régime de garanties en matière de sécurité internationale, et cela par le biais de mesures de confiance entre puissances nucléaires et États non dotés de l’arme atomique.

Le représentant du Mexique a présenté un projet de résolution intitulé« Vers un monde exempt d’armes nucléaires : accélération de la mise en œuvre des engagements en matière de désarmement nucléaire » (A/C.1/61/L.13). Le représentant a fait part de sa préoccupation et de celle des autres coauteurs, quant au danger que constitue pour l’humanité la possibilité d’emploi des armes nucléaires. Il a réaffirmé que le désarmement et la non-prolifération nucléaire sont des processus qui se renforcent mutuellement. Le texte demande de nouveau à tous les États dotés d’armes nucléaires d’accélérer l’application des mesures pratiques vers le désarmement nucléaire. Il demande à l’Inde, à Israël, et au Pakistan d’adhérer rapidement et sans condition, au TNP en tant qu’États non dotés de l’arme nucléaire. Enfin, le texte prie la République populaire démocratique de Corée d’annuler sa dénonciation du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires.