’Mongol’, Film historique de Sergei BODROV Date de sortie : 9 avril 2008

, par  Asie-centrale.com , popularité : 36%

L’incroyable destinée de Gengis Khan. De son vrai nom Temudgin, ce légendaire chef des forces armées mongoles fut l’un des plus grands conquérants de l’histoire de l’humanité. Mongol a été nommé aux Oscars dans la catégorie Meilleur film étranger. II représentait le Kazakshtan.

- Réalisé par Sergei BODROV JR
- Avec Tadanobu Asano
- Pays de production : USA/Russie
- Durée : 2h

L’incroyable destinée de Gengis Khan. De son vrai nom Temudgin, ce légendaire chef des forces armées mongoles fut l’un des plus grands conquérants de l’histoire de l’humanité. Entre la fin du XIIe et le début du XIIIe siècle, il réussit à unir les tribus mongoles et créa un empire colossal comparable en taille à celui d’Alexandre le Grand.

Mongol a été nommé aux Oscars dans la catégorie Meilleur film étranger. II représentait le Kazakshtan.

Gengis Khan le japonais ?
L’acteur qui interprète Témoudjin alias Gengis Khan n’est pas mongol mais Japonais. Le réalisateur Sergei Bodrov explique ce choix : « Je sais qu’il peut paraître un peu étrange d’engager un acteur japonais pour interpréter Gengis Khan, mais il faut savoir que beaucoup de Japonais pensent que le chef des Mongols était un compatriote, un célèbre guerrier de leur île disparu sans laisser de traces qui serait allé en Mongolie pour y devenir Gengis Khan. Pour eux, c’est un héros national. Même si les Mongols affirment qu’il était l’un des leurs, les Japonais continuent de croire en cette histoire. En fait, c’est une histoire qui fonctionne aussi dans d’autres pays : au Kazakhstan, ils pensent qu’il était kazakh, en Corée ils sont persuadés qu’il était coréen... »

Casting international

Le casting de Mongol s’est déroulé dans plusieurs pays à travers le monde : Mongolie, Kazakhstan, Kirghizstan, Japon, Chine, Corée, Los Angeles, et dans les régions russes de Tuva, Bouriatie, Tatarstan, Bachkirie, Yakutie, Volga, Oural et Sibérie.

Un film béni

Gengis Khan étant parfois considéré comme également un grand chaman en plus d’être un conquérant, le réalisateur est allé voir le chef des chamans mongols pour obtenir sa bénédictions avant de se lancer dans le tournage.

Savoir-faire équestre

En travaillant sur son film Les Nomades, Sergei Bodrov a dirigé plusieurs cascadeurs kazakhs et kirghizes. Il a fait appel à la même équipe pour les scènes de batailles à cheval de Mongol dont les répétitions ont duré près de deux mois.

A la recherche d’un compositeur...

Le tournage terminé, Sergei Bodrov a accepté une invitation du Président de la Mongolie dans la capitale du pays, Ulan Bator. Pendant sa visite, le réalisateur a assisté à un concert d’Altan Urag, un groupe folk-rock composé de huit Mongols. Il se souvient : « J’ai immédiatement adoré, leur musique avait une énergie formidable. J’ai demandé aux musiciens de composer des morceaux pour la bande originale du film. Leurs rythmes vocaux donnent une force incroyable, presque surnaturelle, à plusieurs scènes où Témoudjin fait face à ses ennemis. »

Superproduction

L’équipe de Mongol était composée de près de 600 personnes et de plus de 1 000 figurants.

Tournage dans toute l’Asie
Le film a été tourné en 2005 en Chine, au Kazakhstan et en Mongolie intérieure.