Mikhaïl Rudy natif de Tachkent (Ouzbékistan), au Festival de la Vézère Du 9 Juillet au 25 Août 2006

, par  Asie-centrale.com , popularité : 33%

Mikhaïl Rudy, le pianiste natif de Tachkent (Ouzbékistan), interprétera un concerto pour piano de Chopin. De Tachkent à Paris, depuis son arrivée en Occident en 1977, Mikhaïl Rudy a mené une exceptionnelle carrière musicale, animée par une constante exigence créative et une curiosité insatiable de toutes les formes d’art.

Rendez vous incontournable de l’été dans la région de Brive, le Festival de la Vézère fêtera cette année son
26 ème anniversaire. Sa programmation riche et variée fait de cet évènement un atout majeur pour le pays de Brive.

Denis Matsuev

Denis Matsuev est né en 1975 en Sibérie, il commence le piano à l’âge de 4 ans et fait ses débuts avec le Concerto de Haydn à 9 ans. Il remporte de très nombreux concours internationaux et démarre ainsi une carrière internationale. Il est invité à jouer dans des festivals internationaux et se produit dans les salles les plus prestigieuses. Denis Matsuev a un répertoire très vaste et il excelle particulièrement dans la musique romantique (Liszt, Schumann, Chopin). Passionné de jazz, il inclut parfois dans ses programmes ses propres compositions ou des improvisations sur des thèmes de jazz, comme nous aurons l’occasion de l’entendre lors de ce concert.

DIVNA

Née dans une famille très croyante, Divna découvre très jeune les chants liturgiques orthodoxes dans le monastère Vevedenje. Elle se plonge alors à cœur perdu dans l’étude de ces chants sacrés, qu’ils viennent de la tradition byzantine de Serbie, de Bulgarie ou de Russie. A dix-huit ans elle dirige déjà le chœur de son école de musique de Belgrade avant de fonder son propre ensemble choral Melodi.

MISHA ALPERIN

Misha Alperin est né en Ukraine en 1956 et a grandit à la campagne dans la partie est de la Moldavie.
En 1983, Alperin s’installe à Moscou où il rencontre le corniste français virtuose Arkady Shilkloper. Alperin devient très vite la référence dans le domaine de la musique traditionnelle russe et roumaine.
La première tournée européenne du duo Alperin et Shilkloper les conduit à Oslo. Peu de temps après Manfred Eicher d’ECM records les envoie à Zurich et propose d’enregistrer ce qui deviendra le Wave of Sorrow (la vague de douleur) en 1989, attirant ainsi l’intérêt de la critique européenne.

En 1990, Alperin crée le Moscow Art Trio avec Shilklopper et Sergey Starostin (voix, clarinette, cuivre). Ils sont perçus comme l’une des plus excitantes des nouvelles formations de jazz. Les frontières entre le jazz, la musique traditionnelle et la musique classique tombent.

Depuis 1993, Misha Alperin vit et travaille à Oslo, où il enseigne au conservatoire national de Norvège. Il est devenu une figure majeure dans le paysage de cette nouvelle musique improvisée. Alperin a entrepris aussi de projets avec d’autres musiciens et continue à jouer du piano en tant soliste. Il compose des musique de films, pour des ballets et a réalisé des arrangements pour le projet interculturel avec Huun-Huur-Tu et le chœur de femmes bulgares Angelite.

MIKHAIL RUDY

Depuis son arrivée en Occident en 1977, Mikhaïl Rudy a mené une carrière musicale animée par une curiosité tournée vers toutes les formes d’art. Ses concerts et ses enregistrements lui ont valu de nombreuses récompenses, dont notamment le Premier Prix du Concours Marguerite Long en 1975, récemment le prix de l’Académie du Disque Français pour son enregistrement des Premier Concerto de Tchaïkovski et Deuxième Concerto de Rachmaninov et le Grand Prix du Disque pour son récital d’œuvres pour piano de Szymanowski. Soliste international, il est invité dans les plus grands orchestres du monde. Présent dans les festivals français et internationaux majeurs, Mikhaïl Rudy est aussi directeur artistique du Festival de Saint Riquier. Avec le pianiste de jazz Misha Alperin, il a réalisé un enregistrement « Journey for two pianos », dialogue entre musique classique et improvisation, sorti au printemps 2004. Mikhail Rudy a plusieurs fois participé au Festival de la Vézère, en 1991, 1994 et 2003.

Ses concerts, autant que ses enregistrements, lui ont valu de nombreuses récompenses : le Premier Prix du Concours Marguerite Long en 1975, plus récemment le prix de l’Académie du Disque Français pour son enregistrement des « Premier Concerto » de Tchaikovski et « Deuxième Concerto » de Rachmaninov avec l’Orchestre Philharmonique de Sainte Petersbourg dirigé par Mariss Janssons, le Grand Prix du Disque pour son récital d’oeuvres pour piano de Szymanowski, le Prix de l’Académie Charles Cros pour son cycle Scriabine et le Grand Prix Liszt de Budapest pour une anthologie de pièces du compositeur hongrois.

Il est significatif que Rudy ait fait ses débuts en Occident avec le « Triple Concerto » de Beethoven en compagnie de Mstislav Rostropovitch et Isaac Stern, dans un concert où l’oeuvre et ses interprètes apparaissent comme une synthèse entre l’Est et l’Ouest ; attitude que Rudy a toujours défendue dans ses programmes et son approche musicale. Depuis lors, ses engagements reflètent son statut de soliste international au plus haut niveau. Mikhaïl Rudy est aussi directeur artistique du Festival de Saint Riquier et a participé à de nombreuses émissions de télévision - ainsi sa large contribution apportée à un documentaire de la BBC consacré à Tchaikovski ; pour France Musique, il a également contribué à l’élaboration et à la réalisation d’une série d’émissions sur Scriabine, Brahms, Szymanovski et Janacek ; il pratique la vidéo expérimentale et l’écriture. Le contrat d’exclusivité qui le lie à EMI a généré sa riche discographie. Citons parmi ses enregistrements plusieurs disques consacrés à Brahms, qui viennent de ressortir en coffret, l’intégrale pour piano de Janacek, les oeuvres de Szymanovski, Ravel, Schubert, Liszt et Scriabine. Ses parutions les plus récentes sont le « Premier Concerto » de Chostakovitch avec l’Orchestre Philharmonique de Berlin et Mariss Jansons et le Deuxième Concerto de Chostakovitch avec le London Philharmonie et Mariss Jansons, qui a reçu le prix du Deutsche Schallplattenkritik, et sa transcription inédite de l’intégrale du « ballet de Petrouchka » de Stravinski, couplée avec « Roméo et Juliette » de Prokofiev.

Et aussi :

CHOEUR AVE SOL DE LETTONIE

Le Chœur Ave Sol de Riga (Lettonie) a été fondé en 1969 avec deux objectifs principaux : développer le répertoire de la musique contemporaine et élargir le répertoire avec des œuvres nouvelles de style et d’histoires différentes.
Ave Sol a rendu célèbre l’histoire du chant choral letton dans de très nombreuses tournées et festivals et a remporté bon nombre de concours internationaux en Autriche, Espagne, Allemagne, Hongrie, Italie et Estonie.
Collaborant régulièrement avec des orchestres pour le répertoire d’Oratorios il a ainsi pu développer une grande partie du répertoire d’Oratorio.
Parallèlement il s’est toujours attaché à développer la connaissance des compositeurs de Pays Baltes comme Arvo Part dont il est l’un des principaux interprètes.

Festival de la Vézère
Delphine FOUASSON
11 place Jean Marie Dauzier
Tél. : 05.55.23.25.09