Madame Michèle ALLIOT-MARIE à Douchanbe (Tadjikistan) (Douchanbe, 3 septembre 2004)

, popularité : 17%

La présence française en Asie centrale et en particulier au Tadjikistan répond en effet à la nécessité impérieuse de lutter contre le terrorisme et de rétablir la paix en Afghanistan.

DEPLACEMENT AU TADJIKISTAN

ALLOCUTION DU MINISTRE DE LA DEFENSE, MME MICHELE ALLIOT-MARIE, AUX TROUPES FRANCAISES

Messieurs les Officiers,

Messieurs les Sous-Officiers et Soldats,

C’est un grand plaisir pour moi d’être aujourd’hui parmi vous qui remplissez une mission opérationnelle essentielle pour la France.

Depuis décembre 2001, la composante de l’opération Héraclès implantée sur l’aéroport international de Douchanbe (Tadjikistan) est à ce titre cruciale pour le dispositif français et international dans l’accomplissement de ses missions à tous niveaux.

Il constitue un atout stratégique indéniable en termes de proximité des forces mais aussi de réactivité et de soutien immédiat que ce soit pour du soutien logistique, des évacuations sanitaires ou encore une extraction des militaires français qui doit pouvoir être réalisée quel que soit le niveau de menace.

Les missions du Détair sont donc primordiales puisque le site de Douchanbe peut être défini comme plaque tournante, point d’entrée et de sortie du théâtre pour l’ensemble des forces françaises et internationales présentes en Afghanistan.

Ainsi, le Détair a dernièrement largement contribué à la mise en place de l’état-major et de certains éléments de la Brigade Franco-Allemande à Kaboul au mois de juillet dernier.

Les chiffres sont d’ailleurs éloquents à plus d’un titre : plus de trente mille personnels auront été transportés et huit mille tonnes de fret acheminées en deux mille quatre cent quarante sorties.

Ils démontrent bien l’intense activité qui rythme votre vie.

Soyez assurés que j’ai donc pleinement conscience de l’importance de votre mission et que je vous en remercie.

Je tiens également à souligner le travail confié au 25e régiment du Génie de l’air en charge des travaux de réfection de la piste de l’aéroport de Douchanbe et des travaux de voirie dans le cadre de la construction d’un nouveau bâtiment VIP.

J’en connais notamment les difficultés.

Sachez que votre action revêt un caractère très significatif pour l’image de la France aux yeux des autorités tadjikes et qu’elle est ainsi une marque importante des nouvelles mais excellentes relations franco-tadjikes.

Dans le domaine de la coopération militaire, je rappelle qu’une action importante est menée au niveau de la formation réalisée auprès des officiers tadjiks provenant essentiellement de l’armée de terre, mais également en termes de cessions de matériels et d’échanges ou exercices bilatéraux qui eux vont intéresser directement l’armée de l’air.

En effet, dans les prochains mois, sera réalisée une activité d’entraînement parachutiste commun avec la participation de personnels de la 7e brigade d’assaut par air de Fakhrabad.

L’ensemble de ces missions réalisées avec excellence garantit à la France une présence et une image saluée par tous, tant par les autorités tadjikes que par les Alliés.

Je vous remercie de votre engagement quotidien et de votre sens du devoir.

Soyez assurés que la France vous en est reconnaissante.

MAE de France