Le président kazakh propose un nouveau canal de la Caspienne à la Mer noire

, par  Asie-centrale.com , popularité : 21%

Le chef de l’Etat kazakh a souligné que sa proposition de nouveau canal serait de 1.000 km plus court qu’une autre route fluviale, partant de la mer Noire via la mer d’Azov et le Don, puis empruntant le canal Volga-Don, construit sous Staline, et la Volga qui se jette dans la Caspienne.

« Les régions d’Asie centrale et de la Caspienne sont riches en ressources énergétiques (...) mais ces réserves doivent être livrées aux marchés mondiaux », - le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev a proposé lors d’un forum économique à Saint-Pétersbourg la construction d’un canal de la Mer Caspienne à la Mer noire qui pourrait devenir un axe majeur pour les exportations énergétiques de l’Asie centrale.

Le nouveau canal « constituerait un axe majeur d’exportation pour l’ensemble de l’Asie centrale jusqu’à la mer via la Russie », a-t-il estimé devant une assistance composée du président russe Vladimir Poutine et des chefs des anciennes républiques soviétiques, dont Islam Karimov, président de l’Ouzbékistan voisin.

La plupart des grandes puissances, notamment la Chine, la Russie et les Etats-Unis, ont développé des projets rivaux de gazoducs et oléoducs pour écouler les vastes ressources énergétiques inexploitées de l’Asie centrale.

Le président Nazarbaïev a nié que les facteurs politiques soient primordiaux dans le choix de ces routes de transit : « la principale considération de l’Asie centrale dans le choix des axes de transit est économique. Il n’y a pas de considérations politiques, malgré ce que l’on dit souvent ».