Le pétrole kazakh vers l’Europe via l’oléoduc ukrainien Odessa-Brody

, par  Asie-centrale.com , popularité : 16%

Kiev et Astana vont intensifier leur coopération pour pouvoir transporter du pétrole kazakh vers l’Europe via l’oléoduc ukrainien Odessa-Brody, selon un accord conclu à Kiev à l’occasion d’une visite du président kazakh Noursoultan Nazarbaïev.

Le document, signé en présence de la presse, « prévoit la possibilité d’activités conjointes » en vue de la construction d’un oléoduc, long de 52 kilomètres, depuis le port ukrainien d’Odessa vers son terminal pétrolier Ioujny, sur l’oléoduc Odessa-Brody.

« Nous avons discuté de l’achèvement de toutes les formalités (liées à ce projet, ndlr) au premier semestre de l’année (...) pour commencer la construction » dès le deuxième semestre, a déclaré le président ukrainien Viktor Iouchtchenko lors d’une conférence de presse conjointe avec M. Nazarbaïev.

M. Iouchtchenko cherche à confirmer économiquement l’ancrage de son pays à l’Europe en transportant du pétrole de la Caspienne, notamment du Kazakhstan, par l’oléoduc ukrainien Odessa-Brody. Après plusieurs années d’inactivité, cet oléoduc fonctionne actuellement dans le sens inverse, acheminant du brut russe depuis le terminal de Brody (ouest de l’Ukraine) vers le port d’Odessa, sur la mer Noire. « Pour enfin passer des discussions aux actes, nous avons créé un groupe de travail » pour réaliser au premier semestre de l’année, une étude de faisabilité du transport du pétrole via Odessa-Brody, déterminer les sources de financement et les participants à ce projet, a précisé pour sa part M. Nazarbaïev.

M. Iouchtchenko a pour sa part invité les Kazakh à participer à l’« élargissement du terminal Ioujny » et à la prochaine construction d’une raffinerie à proximité du terminal de Brody.