Le nouvel oléoduc BTC (Bakou-Tbilissi-Ceyhan), reliant l’Azerbaïdjan à la Turquie via la Géorgie

, par  Asie-centrale.com , popularité : 4%

Le BTC, dont la construction en novembre 2000 a été soutenue par Washington, est destiné à transporter le pétrole de la Caspienne vers la Méditerranée et l’Occident en passant par la capitale de la Géorgie et en évitant ainsi la Russie et l’Iran.

Le premier pétrolier rempli de brut issu du nouvel oléoduc BTC (Bakou-Tbilissi-Ceyhan), reliant l’Azerbaïdjan à la Turquie via la Géorgie, a pris la mer dimanche à destination du port italien de Savone (nord-ouest).

Le remplissage de cuves du Hawthorne, un tanker britannique d’une capacité de 600.000 barrils (85.000 tonnes), s’est achevé 3 juin dans le terminal pétrolier turc de Ceyhan (sud) et le navire a pris la mer dimanche 4 juin 2006.

La cérémonie d’inauguration officielle de cet oléoduc, pièce maîtresse du « corridor énergétique est-ouest » qu’entendent ouvrir les trois pays et auquel le Kazakhstan, lui aussi riche en hydrocarbures, devrait s’associer, est prévue en juillet.

Le BTC s’étend sur 1.767 km et est conçu pour transporter 50 millions de tonnes de pétrole par an.
British Petroleum (BP) est l’opérateur de ce projet d’un montant de 4 milliards de dollars (3,14 milliards d’euros) dont l’entreprise britannique détient 30% des parts.