Le nouveau président turkmène effectue son premier voyage en Arabie saoudite

, par  Asie-centrale.com , popularité : 22%

Le nouveau chef de l’Etat turkmène, Gourbangouly Berdymoukhammedov, effectuera sa première visite officielle à l’étranger en Arabie saoudite du 13 au 17 avril où il discutera de coopération énergétique.

Il doit rencontrer le roi Abdallah Ben Abdel Aziz avec lequel il discutera notamment des « perspectives de coopération et de partenariat en matière d’énergie ».
Deux accords bilatéraux de coopération pourraient être signés à cette occasion en matière énergétique et dans la sphère humanitaire.

« Dans le cadre de sa visite, M. Berdymoukhammedov effectuera un pèlerinage sur les lieux saints de l’Islam à la Mecque et Médine », a également indiqué la télévision nationale turkmène.

Gourbangouly Berdymoukhammedov a été élu président en février, avec un score de 89% des voix, après la mort en décembre dernier du satrape Saparmourat Niazov, qui s’était décrété président à vie et avait instauré un culte délirant de la personnalité dans cette ex-république soviétique encore très fermée.

Le nouveau président a engagé quelques réformes dans le secteur de l’éducation, supprimé le serment de loyauté quotidien au chef de l’Etat dans les administrations mais toute forme de démocratie reste inexistante dans ce pays d’Asie centrale riche en hydrocarbures.
Le Turkménistan dispose de réserves de gaz prouvées d’environ 2.100 milliards de m3, soit parmi les quinze premières du monde, mais reste très dépendant de la Russie, la plupart des gazoducs sortant du pays étant contrôlés par le géant russe Gazprom.

Fin mars, Achkhabad a annoncé vouloir extraire 80 milliards de m3 de gaz en 2007, soit deux milliards de plus que l’objectif annoncé fin 2006. Les Occidentaux comme la Russie et la Chine lorgnent sur ce potentiel énergétique.

M. Niazov avait effectué son dernier voyage à l’étranger en Chine en avril 2006. Il avait alors signé un accord prévoyant la vente de gaz naturel turkmène à la Chine et la construction d’un oléoduc pour le transporter.