Le cinéma tadjik à l’honneur au Festival de Cannes 2002

, par  Asie-centrale.com , popularité : 36%

’L’ANGE DE L’EPAULE DROITE’ - Un film de Djamshed Ousmanov (Tadjikistan) en competition.

La diversité géographique et le mélange des genres voulus par le festival de Cannes sont encore plus évidents dans la section non compétitive « Un Certain Regard », puisque l’on y trouve des films venant aussi bien de la Mauritanie que du Tadjikistan, de la Syrie que du Liban, dans les séances spéciales et hors compétition.

Ainsi, le 55e festival veut rendre compte d’un renouvellement géographique de la production et ne pas dérouler le tapis rouge aux seuls longs métrages de fiction.