Le Kirghizstan rationne l’électricité pour au moins six mois

, par  Asie-centrale.com , popularité : 21%

Le directeur de l’entreprise contrôlant les centrales kirghizes, Bakirdine Sartkaziev, a lui jugé que les économies d’énergie allaient durer au moins jusqu’au 1er avril 2009.

L’électricité va être rationnée de façon drastique pendant au moins six mois au Kirghizstan, la principale centrale hydroélectrique de ce pays d’Asie centrale manquant d’eau après un hiver particulièrement rude, a annoncé lundi le ministère kirghiz de l’Energie.

« A partir de maintenant, dans tout le pays de 23H00 à 6H00 du matin, l’électricité sera coupée dans toutes les habitations », a annoncé devant la presse le vice-ministre de l’Energie et de l’Industrie, Akylbek Tioumenbaïev.

Il a indiqué que ces restrictions allaient être maintenues jusqu’à l’automne 2008.
Le directeur de l’entreprise contrôlant les centrales kirghizes, Bakirdine Sartkaziev, a lui jugé que « les économies d’énergie allaient durer au moins jusqu’au 1er avril 2009 ».

Le Kirghizstan, qui est pourtant un exportateur net, connaît un déficit en électricité en raison d’une consommation accrue pendant l’hiver 2007-2008 qui a été particulièrement rude et sec, privant d’eau le réservoir de la principale station hydroélectrique kirghize.

Le réservoir de Toktogoul (sud), qui fournit 90% de l’électricité de cette ex-république soviétique, connaît actuellement un taux de remplissage deux fois inférieur à la moyenne.

M. Tioumenbaïev a par ailleurs indiqué que les exportations d’électricité vers le Kazakhstan, l’Ouzbékistan et le Tadjikistan allaient être considérablement réduites, de 2,5 milliards de KwH annuels à seulement un milliard.
Le Kirghizstan, pays montagneux, dispose d’un potentiel hydroélectrique très important mais sous-exploité, alors que, faute d’investissements, l’infrastructure existante est délabrée.