Le Kazakhstan dit ’Da’ au gazoduc mené par la Russie et ’Niet’ au Nabucco

, par  Asie-centrale.com , popularité : 17%

Le Kazakhstan a approuvé sa participation dans la construction d’un gazoduc allant de la mer Caspienne à la Russie après avoir refusé de soutenir le projet concurrent de Nabucco.

Le président Noursoultan Nazarbaïev a « entériné la loi sur la ratification de l’accord » signé entre le Kazakhstan, la Russie et le Turkménistan en décembre 2007.

Ce projet, qui permet à Moscou de renforcer sa position de quasi-monopole sur les exportations de gaz fait craindre une augmentation de la dépendance énergétique de l’Europe face à la Russie, alors qu’elle cherche précisément à la réduire.

Le Kazakhstan ainsi que le Turkménistan et l’Ouzbékistan, trois pays ex-soviétiques d’Asie centrale riches en hydrocarbures, ont refusé de soutenir le projet de gazoduc Nabucco —un tuyau de 3.300 km qui doit permettre à l’Europe de profiter des gisements gaziers de la Caspienne et réduire sa dépendance de Moscou.

Les représentants de ce trois pays clé pour l’approvisionnement de Nabucco n’ont pas signé la déclaration politique préparée pour un mini-sommet organisé par l’UE à Prague, selon des sources diplomatiques.