La Géorgie compte sur les livraisons du gaz azerbaïdjanais

, par  Asie-centrale.com , popularité : 17%

La Géorgie, qui tente de réduire sa dépendance énergétique vis-à-vis de la Russie, compte sur les livraisons du gaz azerbaïdjanais, a déclaré le Premier ministre géorgien Zourab Nogaïdeli.

Cette question était au centre de nos négociations avec le gouvernement azerbaïdjanais et elle sera définitivement résolue lors d’une rencontre des ministres de l’Energie azerbaïdjanais, géorgien et turc les 6-8 décembre à Tbilissi.

Tbilissi veut acheter 1,5 milliard de m3 de gaz par an en provenance du gigantesque gisement azerbaïdjanais Shah Deniz aux réserves évaluées à 1.000 milliards de mètres cubes.

Le contrat d’exploration de Shah Deniz prévoit des exportations de gaz via le gazoduc Bakou-Tbilissi-Erzerum, reliant l’Azerbaïdjan à la Turquie via la Géorgie, et dont la construction doit être achevée en décembre.
La Géorgie consomme actuellement environ deux milliards de m3 de gaz par an, fournis pour l’essentiel par la Russie et le Kazakhstan.

Le géant gazier russe Gazprom a récemment menacé d’interrompre ses livraisons de gaz à la Géorgie, comme il l’avait fait au début de l’année avec l’Ukraine, si Tbilissi n’acceptait pas une hausse des prix. Le tout sur fond de vives tensions diplomatiques russo-géorgiennes depuis fin septembre.

Gazprom souhaite un doublement du prix du gaz fourni à la Géorgie pour 2007.
Le groupe russe a adressé à Tbilissi une offre de livraison de gaz à 230 dollars les 1.000 m3 contre 110 dollars actuellement.