L’oléoduc BTC entre l’Azerbaïdjan et la Turquie evite la Russie

, par  Asie-centrale.com , popularité : 16%

La cérémonie d’inauguration officielle de ce gazoduc énergétique ’est-ouest’ qu’entendent ouvrir les trois pays, et auquel le Kazakhstan, lui aussi riche en hydrocarbures, devrait s’associer, est prévue le 13 juin 2006.

Un premier tanker va être rempli de pétrole issu du nouvel oléoduc BTC Bakou-Tbilissi-Ceyhan reliant l’Azerbaïdjan à la Turquie le 27 mai 2006. Ce projet, soutenu par Washington destiné à transporter le pétrole de la Caspienne vers la Méditerranée et l’Occident, passe également par la capitale de la Géorgie en évitant la Russie.

La cérémonie d’inauguration officielle de ce gazoduc, pilier du « corridor énergétique est-ouest » qu’entendent ouvrir les trois pays, et auquel le Kazakhstan, lui aussi riche en hydrocarbures, devrait s’associer, est prévue le 13 juin 2006. Y participeront les présidents azerbaïdjanais Ilham Aliev, géorgien Mikhaïl Saakachvili et turc Ahmet Necdet Sezer. Le président américain Georges W. Bush a également été invité par la société d’hydrocarbures publique d’Azerbaïdjan, Socar.

« Cet évènement prochain sera remarqué par la communauté mondiale et aura une importante signification politico-économique », a déclaré M. Aliev, le président azerbaïdjanais.

Le BTC s’étend sur 1.767 km et est conçu pour transporter 50 millions de tonnes de pétrole par an.

BP est l’opérateur de ce projet de 4 milliards de dollars, dans lequel il détient une part de 30,1%. La Socar détient 25%, l’américain Unocal 8,9%, le norvégien Statoil 8,71%, le turc TPAO 6,53%, l’italien Eni 5%, le français Total 5%, les japonais Itochu 3,4% et Inpex 2,5% et les américains ConocoPhillips 2,50% et Amerada Hess 2,36%.