L’accord final sur Kashagan au Kazakhstan

, par  Asie-centrale.com , popularité : 4%

L’accord final sur l’exploitation du champ pétrolier géant de Kashagan devrait être signé par les sociétés pétrolières kazakhe et étrangères en charge de ce projet en difficulté après des mois de lutte entre les actionnaires.

Le ministre kazakh de l’Energie Saouat Minbaïev avait indiqué que les négociations pour finaliser l’accord était enfin terminées, plus d’un an après le début d’un conflit entre les actionnaires du projet sur fond de retards à répétition de la mise en exploitation du site et d’une envolée des coûts.

Selon un compromis préliminaire datant du mois de juin, le consortium Agip KCO, en charge du projet, doit lancer l’exploitation du gisement de Kashagan (mer Caspienne) en octobre 2013 au plus tard.
Jusqu’à cette date le pétrolier italien Eni, très critiqué, reste en charge du gisement, puis les principaux actionnaires se partageront la direction du projet.

En janvier, Kazmunaigas, la compagnie du pétrole et du gaz de l’Etat kazakh, avait obtenu que sa part dans le projet augmente au niveau de celles des principaux actionnaires du consortium, Eni, le Français Total, l’Américain ExxonMobil et l’Anglo-Néerlandais Shell, à 16,81%.

Kashagan constitue l’une des plus grosses découvertes pétrolières au monde depuis les années 1960, et une fois mis en service il permettra au Kazakhstan de doubler sa production de brut.