IRAN : Reconstruction de Bam / Solidarité Iran - Asie Centrale COMMUNIQUE DU MINISTRE DELEGUE AU COMMERCE EXTERIEUR (Paris, 23 décembre 2004)

, par  Asie-centrale.com , popularité : 21%

A la veille du premier anniversaire du séisme de Bam, la mobilisation et la coordination des moyens français pour la reconstruction de la ville porte ses fruits. Au-delà des opérations d’urgence auxquelles la France a participé au moment du séisme, François Loos, ministre délégué au Commerce extérieur, a sollicité la solidarité des entreprises françaises.

Le ministre français et son homologue iranien, M. Chariatmadari, ont mis en place, en janvier 2004, un comité de pilotage franco-iranien mobilisant les ministères de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, des Affaires étrangères, de la Culture et de la Communication, l’ambassade d’Iran, les Conseillers du Commerce extérieur de la France, et le Medef international, afin d’étudier les projets susceptibles d’être financés.

Grâce au travail accompli, plus de 2 800 000 euros ont été collectés et trois projets majeurs ont pu être mis en œuvre :

- Equipement de l’hôpital de la ville de Bam (maternité, médecine, chirurgie). Le contrat d’équipement, d’un montant de 2 450 000 euros, a été signé le 31 octobre 2004 avec les autorités iraniennes. Il s’agit de matériel d’imagerie, de l’équipement des cinq salles d’opération, du laboratoire, du service des soins intensifs et des consultations externes.

- Constitution d’un réseau sismologique mobile en partenariat avec le laboratoire de géophysique interne et de tectonophysique de l’université Joseph Fourier de Grenoble et l’International Institute of Earthquake Engineering and Seismology de Téhéran (110 000 euros) : achat de vingt stations mobiles qui permettront d’aborder de manière autonome certains problèmes de sismologie.

- Cartographie numérique de la ville et de la citadelle de Bam sur la base de photos d’archives et des photos aériennes prises le lendemain du séisme. Ces informations serviront de référence à tous les travaux de reconstruction (50 000 euros).

François Loos a souligné « la réussite de ce projet d’hôpital équipé par la France qui repose sur une forte mobilisation des moyens et des compétences publics et privés pour le plus grand profit des habitants de la ville de Bam et de l’image de la France en Iran »./.