Film tadjik ’Pour aller au ciel il faut mourir’ / Bihisht Faqat Baroi Murdagon Date de sortie en France : le 4 Octobre 2006

, par  Asie-centrale.com , popularité : 36%

’Pour aller au ciel il faut mourir’ a été présenté en Sélection Officielle au 59e Festival de Cannes, dans le cadre de la section Un Certain Regard, en 2006.

Pour aller au ciel il faut mourir / Bihisht Faqat Baroi Murdagon :

- Réalisé par Djamshed Usmonov
- Avec Khurched Golibekov, Dinara Droukarova, Maruf Pulodzoda
- Film français - tadjik.
- Durée : 1h 40min.

Pour aller au ciel il faut mourir est le troisième long métrage de Djamshed Usmonov après Le Vol de l’abeille (co-réalisé par Min Biong-hun) et L’Ange de l’épaule droite, très remarqué à Cannes en 2003.

Djamshed Usmonov parle de l’influence qu’a exercée sur lui un autre cinéaste d’Asie centrale, Darejan Omirbaev, avec qui Usmonov a joué dans ’La Route’.
Kamal a 20 ans. Il aime sa jeune épouse, Loleh, mais n’arrive pas à faire l’amour avec elle. Les jeunes mariés sont toujours vierges, et Kamal est devenu la risée du village.


Désireux de se soigner, ce dernier consulte un médecin qui ne détecte chez lui aucune anomalie physique. Le praticien lui conseille de faire son apprentissage avec une femme mûre avant de revenir vers Loleh.

Kamal part en ville à la recherche d’une aventure. Il loge chez son cousin, père de famille nombreuse et chaud lapin.
Il rencontre une femme dans le tramway (jouée par Dinara Droukarova, comédienne découverte, adolescente, dans Bouge pas, meurs, ressuscite de Vitali Kanevski, et nommée au César du Meilleur espoir féminin en 2004 pour Depuis qu’Otar est parti). Quelque chose semble possible avec elle, mais Kamal fait la connaissance de son mari, Azam. Cet homme a besoin d’un équipier pour le casse d’une maison vide. Kamal accepte, contraint et forcé.

Mais les voleurs avaient compté sans la présence du propriétaire et de sa ravissante épouse...