Exposition ’Afghanistan, les trésors retrouvés’ Du 6 décembre 2006 au 30 avril 2007

, par  Asie-centrale.com , popularité : 36%

Les plus beaux trésors du patrimoine afghan seront présentés à Paris pour une exposition de prestige qui sera inaugurée le 6 décembre au Musée national des arts asiatiques Guimet.

Les oeuvres présentées dans le cadre de cette exposition proviennent de quatre sites archéologiques majeurs et retracent une histoire remontant à la civilisation de Bactriane, vieille de plus de quatre mille ans. Cette manifestation rend hommage à l’histoire d’un pays, situé au cœur de royaumes et d’empires qui se sont étendus de l’Asie centrale à l’Inde du Nord.

La présentation exceptionnelle de 220 pièces archéologiques en provenance du musée national de Kaboul, où dominent l’or et les pierres précieuses, est également un hommage au travail des archéologues français en
Afghanistan. En effet, la Délégation Archéologique Française en Afghanistan (DAFA), créée en 1922 sous la tutelle du ministère des Affaires étrangères, est
à l’origine de la découverte de nombreux objets exposés, notamment ceux provenant des fouilles du site de Begram en 1937. Cette équipe poursuit aujourd’hui ses recherches sur plusieurs sites. Elle est engagée dans des
actions de coopération qui ont pour objectif de contribuer au rayonnement et à la protection de la mémoire millénaire du pays.

En abordant l’aventure archéologique en Afghanistan, son épopée et les temps les plus anciens, les Trésors retrouvés porteurs d’une histoire millénaire ont su dépasser vingt ans de guerre.

Cette riche présentation des collections du musée de Kabul met en lumière quatre découvertes majeures : Fulol, Ai-Khanoum, Tillia-Tepe et Begram, qui viennent illustrer la richesse du patrimoine afghan et sa diversité.

Fulol, écho de la civilisation de Bactriane (2500-2000 av. J.-C.), Ai Khanoum, témoin de l’hellénisme aux portes de la steppe (3e s. av. J.-C.), sont autant de noms aujourd’hui universellement reconnus.

Tilla-Tepe, nécropole nomade à la frontière du nord (1er s. av. J.-C.), étonne par le luxe et l’abondance des parures et richesses de six tombes princières demeurées préservées - couronnes, bijoux en or, incrustés de pierres précieuses, miroirs chinois, intailles classiques, etc.

Plus énigmatique encore est l’histoire de Begram et le trésor qu’elle révéla dans deux chambres hermétiquement scellées (1er s. ap. J.-C.). La présentation d’ivoires indiens anciens, de bols en laque chinois, de verrerie de bronze ou encore d’emblemata de plâtre évoquent le faste de la cour sous l’empire des Kouchans (1er- 3e siècles).

Après « Afghanistan, une histoire millénaire » présentée au musée Guimet en mars 2002, ce second volet parisien des Trésors retrouvés souligne à travers les collections afghanes du musée de Kabul en pleine reconstruction, la beauté et l’originalité d’un patrimoine au cœur même de l’Asie, entre monde indien, monde scythe, Chine et méditerranée...

INFOS PRATIQUES :

Musée national des Arts asiatiques-Guimet
6, place d’Iéna
75016 Paris
Renseignements au 01 56 52 53 00

Ouverture :
- Tous les jours sauf le mardi, de 10 h 00 à 18 h 00

Fermeture de la caisse à 17 h 30
Fermeture des salles à 17h45.

Accès :
- Métro : Iéna / Trocadéro / Boissière
- Bus n° 63, 82, 32, 22, 30
- Parcs de stationnement : Avenue Kléber, avenue George V (place de l’Alma)
- Taxis : Avenue d’Iéna devant le musée

Tarifs d’entrée :
- Entrée musée plein tarif : 6€, tarif réduit : 4€
- Billet exposition temporaire : plein tarif 6,50 €, tarif réduit 4,5 €
- Billet exposition temporaire + musée(billet combiné) : plein tarif 8 €, tarif réduit 5,5 €
- Billet valable pour une journée (entrées-sorties acceptées)
- Accès libre et gratuit au Panthéon bouddhique, au jardin japonais, à la bibliothèque et aux archives photos.