Construction d’un gazoduc au Turkménistan : appel d’offres international

, par  Asie-centrale.com , popularité : 4%

La longueur de ce gazoduc ’Est-Ouest’ est estimée à entre 800 et 1.000 km sur le territoire du Turkménistan, a précisé le ministère de cette ex-république soviétique, dont les vastes réserves de gaz sont aussi convoitées par l’Europe et la Chine.

Le Turkménistan a lancé un appel d’offres international pour la construction d’un gazoduc, a annoncé vendredi le ministère des Affaires étrangères de ce pays d’Asie centrale, deux jours après avoir échoué à trouver un accord avec Moscou.

La décision prise par le président turkmène, Gourbangouly Berdymoukhamedov, de lancer un appel d’offres international pour la construction du gazoduc « Est-Ouest » s’inscrit dans le cadre d’une résolution prise fin 2008 par l’Assemblée générale des Nations Unies, selon un communiqué du ministère.

Cette résolution préconise un transit stable et sur d’hydrocarbures qui garantisse la coopération internationale, a ajouté le ministère.
Lors d’une rencontre mercredi à Moscou entre le président Berdymoukhamedov et son homologue russe, Dmitri Medvedev, les deux pays avaient échoué à se mettre d’accord sur un projet de gazoduc au Turkménistan.

Ce projet d’infrastructure destiné à relier des gisements de gaz dans l’est du Turkménistan à un gazoduc reliant la Russie, le long de la mer Caspienne, semblait pourtant mûr pour une signature, selon le quotidien russe Kommersant.

La Russie, qui dispose d’un quasi-monopole sur le réseau de gazoducs d’exportation turkmènes, cherche à renforcer sa position.