Atelier sous-régional pour le Programme Mémoire du monde à Bichkek Le 13 août 2004 - Unesco à Almaty

, par  Asie-centrale.com , popularité : 32%

Les représentants des comités nationaux Mémoire du monde du Kazakhstan, du Kirghizistan, du Tadjikistan et de l’Ouzbékistan ont participé à l’atelier sous-régional du Programme Mémoire du monde pour l’Asie centrale dans les locaux de la Commission nationale de la République kirghize à Bichkek.

Cet atelier avait pour but d’aider les membres des comités nationaux à travailler sur une plateforme en ligne commune pour promouvoir le patrimoine documentaire de l’Asie centrale, échanger des informations, des connaissances et des expériences et établir des instruments pour les nominations. L’atelier s’est déroulé comme suit :

- la plateforme MOWCA (Mémoire du monde pour l’Asie centrale) a été présentée et les participants ont proposé des recommandations pour sa nouvelle version ;

- les participants se sont prêtés à des exercices d’utilisation ;

- une discussion libre a été menée, basée sur les propositions des participants ; des recommandations ont été soumises pour la coopération entre les différents comités nationaux en vue de construire un registre commun pour l’Asie centrale.

A la fin de cet atelier, les participants ont appris à utiliser la plateforme en ligne en ajoutant des nominations, des textes et des images.

L’échange d’expérience en ce qui concerne la recherche de fonds pour la préservation et l’accès au patrimoine documentaire d’Asie centrale a été un des moments phares de l’atelier.

Aiman Nasyrova, représentante du Comité national Mémoire du monde pour le Kazakhstan, a présenté l’expérience des bibliothécaires kazakhs dans le domaine de la recherche de fonds, développant en particulier la coopération entre la Bibliothèque nationale du Kazakhstan et IBM dans le domaine de la numérisation des collections.

Le patrimoine documentaire est le reflet de la diversité des langues, des peuples et des cultures. Il est le miroir du monde et sa mémoire. Mais cette mémoire est fragile. A chaque instant, des parties irremplaçables disparaissent à jamais. Le patrimoine documentaire inscrit au Registre Mémoire du monde a été identifié par le Comité consultatif international lors de ses réunions à Tachkent (septembre 1997), Vienne (juin 1999), et Chongju (juin 2001) et validé par le Directeur général de l’UNESCO.

Contact :

- Abdelaziz Abid, UNESCO, Division de la société de l’information
- Serguei Karpov, CI , Bureau régional de l’UNESCO à Almaty
- Bolatbek Amanbekov, CI, Bureau régional de l’UNESCO à Almaty.

Source UNESCO Almaty