Astana Астана

, par  Elena A. , popularité : 46%

Inaugurée en 1998, la nouvelle capitale du Kazakhstan a été choisie par le Président Nazarbaev au détriment d’Almaty. La ville se trouve à 210km au nord-ouest de Karaganda, sur la rive droite de l’Ichim et connaît un climat extrême. On peut s’y rendre en avion depuis Moscou (3h30 de vol) et Alma-Ata (1h40).

Fondé en 1892, Akmolinsk (tel était le nom de la ville jusqu’en 1960) resta longtemps une simple agglomération de maisonnettes en pisé disposées le long de rues poussiéreuses. Depuis la fin de la Grande Guerre nationale la cité a changé du tout au tout.

La nouvelle époque de son histoire a commencé avec la mise en valeur des terres vierges du Kazakhstan septentrional. Des dizaines de milliers de personnes de tout le pays et, en premier lieu des jeunes et des « komsomols », ont répondu à l’appel pour faire du Kazakhstan le nouveau grenier à blé. Akmolinsk, rebaptisé Tsélinograd (ville des terres vierges), est devenu la capitale d’une immense région céréalière et, en une vingtaine d’années, s’est transformé en un centre industriel comptant plus de 300.000 habitants.

La ville possède un Théâtre dramatique, une Philharmonie. On y organise souvent des expositions des œuvres des maîtres de la peinture kazakhe. L’exposition du Musée d’histoire régionale vous fera découvrir l’ethnographie, la culture et l’histoire des Kazakhs et la nature de la région. Le Musée régional d’Art organise les expositions des artistes-peintres kazakhs et russes.

L’artère principale d’Astana, l’avenue de la Paix, se distingue par l’élégance de ses constructions. Pendant le tour de ville, vous pourrez visiter le Palais des Jeunes, un des plus grands édifices de la cité, où les jeunes ont à leur disposition une bibliothèque, une galerie de peinture, une piscine, une salle de sport.

Le parc s’étirant le long de l’Ichim est une zone de repos très appréciée.