AGF sur la sellette en Ouzbékistan

, par  Asie-centrale.com , popularité : 4%

Le tribunal commercial ouzbek a condamné Amantaytau Goldfields (AGF), coentreprise entre le groupe aurifère britannique Oxus et l’Etat ouzbek, au paiement d’amendes pour opérations financières illégales et arriérés d’impôts de 223,8 millions de dollars (176 millions d’euros).

AGF est en contact avec le gouvernement et va faire appel, a précisé le groupe britannique. La coentreprise, à 50-50 entre Oxus et l’Etat ouzbek, a été fondé en 2003. Elle a produit 161.615 onces d’or l’an dernier.

Le gouvernement ouzbek a ces derniers mois accentué sa pressions sur les compagnies étrangères présentes dans le pays pour exploiter les réserves naturelles. Une coentreprise entre l’Etat et l’américain Mewmont Mining a notamment fait faillite après s’être vu réclamer des arriérés d’impôts de 49 millions d’euros, dans une affaires qualifiée par Newmont de tentative d’expropriation. Oxus s’est également vu retirer sa concession sur un important gisement.