100e anniversaire de la naissance d’Alkei Khakan Margulan, une grande figure du Kazakhstan 1904 - 2004

, par  Asie-centrale.com , popularité : 36%

Alkei Khakan Margulan (1904-1985) est mondialement connu pour avoir considérablement contribué à faire connaître les sciences et les lettres kazakhes et, plus généralement, celles de l’Asie centrale.

Erudit et enseignant, il s’intéressait à l’archéologie, à l’ethnographie, à l’histoire, aux études orientales et à la philosophie. Auteur de plus de 500 publications et de sept monographies scientifiques et lauréat de nombreux prix de son vivant, Margulan est aussi l’une des grandes figures du Kazakhstan.

La littérature kazakhe trouve son origine dans I’art oral traditionnel des « akines ». Le verbe kazakh se nourrit d’espaces vierges. Puisant sa force au sein même de la nature, il emprunte au torrent sa vivacité impétueuse, à la steppe son monotone déroulement. L’expression orale kazakhe est faite de paroles mille fois répétées, mais toujours neuves. Portées de bouche à oreille d’un « aoul » à I’autre, les grandes épopées d’antan sont, jusqu’au XIXe siècle, I’expression des forces vives et spontanées des Kazakhs.

La génération actuelle est redevable aux grands penseurs du passé comme Alkei Khakan Margulan qui ont permis au peuple kazakh d’avoir un présent et un avenir.

Pour chaque Kazakh, Alkei Khakan Margulan ne fut pas seulement un homme de lettres, mais aussi un précepteur et un maître, un être cher et proche, voire un confesseur. C’est pourquoi il est fait si souvent référence à son œuvre qui reflète si bien I’esprit et la vie populaire kazakhs. Mais son œuvre a aussi une dimension plus large car elle touche aux grandes questions que I’humanité s’est posée de tous temps.

En effet, l’ œuvre d’Alkei Khakan Margulan tente de trouver une réponse à certaines grandes questions éthiques comme le bien et le mal, la justice et la Iâcheté, l’amour et la perfidie, la vie et la mort.

Quelle que soit I’évolution du monde, I’œuvre du poète ne perdra jamais de son actualité. Au contraire, le nom d’Alkei Khakan Margulan deviendra le fleuron spirituel de la nation kazakhe pour les générations futures !

Pour plus d’information, consultez ce dossier